Ecoutez Radio Sputnik
    Un véhicule militaire US à Manbij

    Les USA et la Turquie adoptent une feuille de route sur la ville syrienne de Manbij

    © AP Photo / Hussein Malla
    International
    URL courte
    10920

    La Turquie et les États-Unis sont parvenus à une entente sur une feuille de route appelée à stabiliser la situation à Manbij, une ville syrienne qui se trouve sous le contrôle des milices kurdes soutenues par Washington.

    Les représentants des États-Unis et de la Turquie ont approuvé lundi une feuille de route élaborée par un groupe de travail bilatéral et portant sur la stabilisation de la situation dans la ville syrienne de Manbij, a annoncé le ministère turc des Affaires étrangères à l’issue d’entretiens entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, Mevlut Cavusoglu et Mike Pompeo.

    «Les ministres ont examiné les propositions du groupe de travail Turquie-États-Unis pour la Syrie sur notre coopération bilatérale en Syrie, y compris sur les moyens de garantir la sécurité et la stabilité à Manbij. Ils ont approuvé la feuille de route appropriée et ont souligné leur attachement à sa mise en œuvre», a indiqué le ministère dans un communiqué.

    Les relations entre la Turquie et les États-Unis traversent une période difficile en raison du soutien apporté par les États-Unis aux Unités de protection du peuple kurde (YPG) qui contrôlent actuellement la ville de Manbij. Ankara considère les YPG comme étant affiliées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) désignée comme une organisation terroriste en Turquie.

    Les États-Unis expliquent leurs actions par la lutte contre le groupe terroriste Daech*. La Turquie accuse les États-Unis de ne pas avoir tenu leur promesse d’assurer le départ des milices kurdes de Manbij qu’elles ont libérées de Daech* en juin 2016.

    Les forces turques, qui ont chassé les représentants du PKK d’Afrine avec l’aide des Forces démocratiques syriennes (FDS), ont désormais l’intention de déloger les Kurdes de Manbij.

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a déjà déclaré à maintes reprises que l’opération militaire Rameau d’olivier lancée par l’armée turque le 20 janvier dernier sur le canton d’Afrine (nord de la Syrie), pouvait être élargie à Manbij.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Les forces kurdes annoncent leur retrait de Manbij en Syrie
    L’accord sur les Kurdes syriens sème à nouveau la discorde entre Washington et Ankara
    Ankara appelle Washington à cesser de soutenir les partis kurdes de Syrie
    Tags:
    feuille de route, ministère turc des Affaires étrangères, Mike Pompeo, Mevlut Cavusoglu, Manbij, Turquie, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik