Ecoutez Radio Sputnik
    Un fragment du Boeing 777 de Malaysia Airlines tombé dans l'est de l'Ukraine

    Le Boeing malaisien MH17 a-t-il été abattu par un missile russe? Poutine répond

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (284)
    321486

    Vladimir Poutine a commenté la situation autour de l’enquête sur le crash du Boeing malaisien en Ukraine. Selon lui, l’avion n’a pas été abattu par un missile russe, mais les enquêteurs ne prennent pas en compte les arguments de la Russie tout comme le fait que toutes les parties en conflit dans le Donbass utilisent des armes de fabrication russe.

    La Russie ne croit pas que le Boeing malaisien MH17, qui s'est écrasé dans le Donbass en 2014, ait été abattu par un missile russe, a déclaré lundi le Président Vladimir Poutine dans une interview accordée à la chaîne de télévision autrichienne ORF à la veille de sa visite en Autriche.

    «Les deux parties en conflit, tant l'armée ukrainienne et les bataillons nationalistes ukrainiens qui ne sont contrôlés par personne sauf leurs commandants, que les forces armées du Donbass, utilisent des armes fabriquées en URSS ou en Russie. Tous, ils les utilisent. Ils disposent de toutes les armes possibles: armes d'infanterie, avions, systèmes antiaériens», a indiqué M.Poutine.

    Selon le Président russe, les arguments russes dans l'enquête du crash du MH17 ne sont pas pris en compte.

    «Personne au sein de cette commission d'enquête ne veut nous écouter. Or l'Ukraine, qui est intéressée à un résultat de l'enquête qui lui conviendra, est admise à y participer. La tragédie dont nous parlons est horrible, nous déplorons la mort des gens, nous avons de la sympathie pour leurs familles, mais l'enquête de la catastrophe doit être objective et il faut que toutes les parties y participent», a ajouté Vladimir Poutine.

    Les autorités malaisiennes ont récemment déclaré qu'elles ne voyaient pas de preuves attestant que la Russie serait impliquée dans le crash.

    «Voici notre position: si nous voulons vraiment comprendre comment cet événement tragique s'est produit, si nous voulons faire le jour sur tous les facteurs, il faut prendre en considération tous les arguments, y compris russes. Ce serait équitable si les experts russes étaient admis à participer à l'enquête», a conclu le Président.

    Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé dans le Donbass (est de l'Ukraine) le 17 juillet 2014, faisant 298 morts, en majorité des Néerlandais.

    M.Poutine se rendra en Autriche pour une visite de travail le 5 juin prochain. Il rencontrera le Président fédéral Alexander Van der Bellen et le chancelier fédéral Sebastian Kurz.

    Dossier:
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (284)

    Lire aussi:

    Poutine: les USA ont des données sur le crash du MH17 mais ne les dévoilent pas
    Crash du MH17: la Russie remet de nouvelles données au groupe d'enquête
    Moscou: l’enquête de Bellingcat sur le crash du MH17 «ne donne pas de réponses»
    Tags:
    enquête, MH17, Vladimir Poutine, Donbass, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik