International
URL courte
221003
S'abonner

La frappe des forces de la coalition en Syrie a été portée pour rendre impossible une enquête objective et intégrale sur un éventuel emploi de l'arme chimique dans le pays, a affirmé Vladimir Poutine. Or, une telle enquête doit obligatoirement être objective, a-t-il souligné.

Le raid de l'aviation de la coalition dirigée par les États-Unis en Syrie vise en réalité à rendre impossible une enquête objective sur un éventuel emploi de l'arme chimique, a indiqué ce lundi le Président russe.

«Dites-moi, s'il vous plaît: est-ce le meilleur moyen de régler la question de l'objectivité de ce qui s'y est passé? Je crois que non. À mon avis, c'est une tentative de créer des conditions pour rendre impossible une enquête intégrale. Rien de plus», a-t-il déclaré en répondant à une question de la chaîne de télévision autrichienne ORF.

Il a fait remarquer que les experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) étaient déjà en route en vue d'une enquête dans la région lorsque la coalition a effectué une frappe contre la Syrie.

«Ce doit être une enquête objective», a-t-il souligné une nouvelle fois.

Vladimir Poutine se rendra le 5 juin prochain en visite de travail à Vienne où il aura des négociations avec le Président fédéral Alexander Van der Bellen et le chancelier Sebastian Kurz.

Lire aussi:

L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Sectarisme, boycott et chasse aux sorcières dans les universités: la France à la mode US?
Un commissariat de police attaqué aux cocktails Molotov dans le Lot
Tags:
armes chimiques, enquête, raid, coalition anti-Daech, OIAC, Sebastian Kurz, Alexander Van der Bellen, Vladimir Poutine, Vienne (Autriche), Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook