Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Alexander Van der Bellen à Vienne

    Les chefs d'État russe et autrichien abordent la question épineuse des sanctions

    © Sputnik . Mikhail Klimentiev
    International
    URL courte
    4370

    Les Présidents russe et autrichien ont abordé mardi la question épineuse des sanctions contre la Russie lors d'une rencontre à Vienne. Selon M.Poutine, les sanctions portent préjudice à toutes les parties.

    Tout le monde est intéressé à annuler les sanctions, y compris la Russie qui a pourtant réussi à renforcer son économie ces dernières années, a déclaré mardi le Président Vladimir Poutine lors d'une rencontre à Vienne avec son homologue autrichien Alexander van der Bellen.

    «Je vous assure que la Russie a surmonté toutes les difficultés provoquées par les restrictions imposées à l'étranger. Ce n'était pas facile pour nous il y a quelques années, parce que nous avons aussi fait face à une chute notable des prix de nos produits exportés — ils ont été divisés par deux. Mais nous avons préservé la stabilité macroéconomique et nous l'avons même renforcée», a indiqué le Président russe.

    Il a précisé que le taux d'inflation russe était tombé à 2,5%, ce qui représente le niveau le plus bas dans l'histoire de la Russie moderne.

    «Nous avons atteint l'inflation minimum dans l'histoire de la Russie moderne — 2,5%, nous avons le taux de chômage minimum, il est déjà tombé en dessous des 5%. Nos réserves de change sont en hausse, notre balance commerciale se situe à 130 milliards de dollars. Les immobilisations se développent à un rythme rapide de 4,4%», a noté M.Poutine.

    Selon M.Poutine, les restrictions politiquement motivées et le protectionnisme sont des actions d'un même ordre, «ce sont des moyens de régler des questions politiques qui, en fin de compte, s'avèrent être mauvais».

    «Ces actions que nous appelons des sanctions portent préjudice à tout le monde, à ceux qui les initient et à ceux qui sont visés. À mon avis, tout le monde est intéressé à les annuler, nous le sommes aussi. Je n'évoquerai pas les raisons, vous les savez bien. Mais tout ce qui se passe dans ce domaine ne nous empêche pas de promouvoir nos relations avec l'Autriche. Et nous ferons tout pour réaliser les projets dont j'ai parlés», a déclaré M.Poutine.

    D'après le chef de l'État autrichien, la position de Vienne à l'égard des sanctions contre Moscou s'inscrit dans la politique européenne à ce sujet.

    «Il faut évoquer la question des sanctions. L'Autriche mène et mènera sa politique extérieure dans ce domaine en accord avec l'UE», a indiqué M.Van der Bellen.

    Lire aussi:

    Le Président autrichien affirme avoir trouvé un langage commun avec Poutine
    Poutine dévoile qui éprouvera désormais l’effet des sanctions antirusses
    Visite en Autriche: le message adressé par Poutine à toute l’Europe
    Tags:
    protectionnisme, sanctions, Alexander Van der Bellen, Vladimir Poutine, Vienne, Autriche, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik