International
URL courte
0 80
S'abonner

La coalition au pouvoir en Éthiopie a pris la décision de mettre fin au litige frontalier avec l'Érythrée, source de vives tensions militaires entre les deux pays voisins.

À l'issue de dizaines d'années de rivalités, l'Éthiopie a annoncé mardi 5 juin la fin de son différend frontalier avec l'Érythrée, voisin devenu ennemi juré. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la nouvelle coalition au pouvoir s'est déclarée prête à mettre en œuvre l'accord d'Alger signé en 2000 pour mettre fin au conflit entre les deux pays ainsi que les conclusions de la commission sur la démarcation de la frontière.

«Le gouvernement érythréen devrait adopter la même position sans condition préalable et accepter notre appel à restaurer la paix trop longtemps perdue entre les deux pays frères, comme c'était le cas auparavant», a souligné la coalition.

L'Érythrée a accédé à l'indépendance en 1993, privant l'Éthiopie de son unique façade maritime sur la mer Rouge. Entre 1998 et 2000, les deux voisins se sont livrés une guerre qui a fait au moins 80.000 morts, notamment en raison de divergences sur la démarcation de leur frontière.

Suite à la signature en 2000 d'un accord de paix entre les deux pays, une commission d'arbitrage soutenue par les Nations unies a tranché sur le tracé de la frontière, attribuant notamment à l'Érythrée la localité de Badme, mais l'Éthiopie continue à l'occuper jusqu'à présent.

L'Éthiopie et l'Éthiopie maintiennent actuellement d'importantes forces le long de leur frontière d'un millier de kilomètres. En 2016, des affrontements périodiques survenus dans la région ont laissé craindre une reprise d'un conflit d'envergure.

Lire aussi:

Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Trois des quatre auteurs de l'étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine se rétractent
Juan Guaido réfugié dans la résidence de France à Caracas? Paris répond
Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
Tags:
litiges territoriaux, frontière, mer Rouge, Érythrée, Éthiopie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook