Ecoutez Radio Sputnik
    Destructions à Raqqa

    La coalition US indifférente aux troubles humanitaires à Raqqa, selon Moscou

    © Sputnik . Hikmet Durgun
    International
    URL courte
    3014

    La coalition américaine anti-Daech* n'a pas déployé le moindre effort pour créer de meilleures conditions de vie pour les habitants de Raqqa, selon un diplomate russe haut placé.

    Depuis la libération de Raqqa des djihadistes de Daech*, les forces de la coalition internationale dirigée par les États-Unis n'ont rien fait pour améliorer la situation des habitants de la ville, a déclaré le directeur adjoint du département de l'Information du ministère russe des Affaires étrangères, Artiom Kojine.

    «Les organisations humanitaires internationales se plaignent de ne pas pouvoir travailler à Raqqa: elles ne parviennent pas à y trouver un endroit sûr pour ouvrir des bureaux et distribuer de l'aide à la population parce que toute la ville est miné», a indiqué le responsable répondant à une question posée par un journaliste de la chaîne RT.*

    Selon lui, chaque jour, plusieurs personnes trouvent la mort à Raqqa dans des explosions de mines et d'obus.

    «Est-ce que ceux qui ont ainsi "libéré" Raqqa des terroristes ont le droit moral de dire aux Syriens comment ils doivent construire l'avenir de leur pays?», se demande M.Kojine.

    Auparavant, l'ONG des droits de l'Homme Amnesty International a accusé la coalition antiterroriste américaine d'avoir utilisé sans précision aucune de nombreuses munitions explosives dans des zones peuplées de civils à Raqqa. Selon Amnesty, l'opération a fait des milliers de morts et de blessés parmi la population civile et a détruit la majeure partie de la ville.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    L’Onu dévoile le taux de destruction à Raqqa
    L’opposition syrienne donne une estimation de la date de la libération de Raqqa
    La coalition US ne confirme pas la libération de la vieille ville de Raqqa
    Tags:
    lutte antiterroriste, explosion, civils, aide humanitaire, crise humanitaire, Amnesty International, coalition anti-Daech, Daech, Artiom Kojine, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik