International
URL courte
9451
S'abonner

Un groupe d'opposition anti-Assad s'est engagé à faciliter l'établissement d'un dialogue entre les formations kurdes qui contrôlent le nord-est de la Syrie et les autorités de Damas, écrit le journal syrien Al-Watan.

Une délégation du Front démocratique syrien (opposition) s'est rendue dans la ville de Kamychli (nord-est) pour nouer un dialogue entre son administration autoproclamée kurde et Damas, rapporte jeudi le journal syrien Al-Watan citant la porte-parole du Front, Mays al-Kareidi.

Selon cette dernière, les Kurdes se sont déclarés prêts à «envoyer une délégation à Damas et à négocier avec le gouvernement syrien sans condition préalable».

«Les Kurdes ont confirmé qu'ils n'avaient pas d'intentions séparatistes et qu'ils n'envisageaient pas d'utiliser les armes contre l'armée syrienne», a déclaré Mme Crady.

Toujours d'après elle, les Kurdes ont cependant des «exigences concernant la démocratisation de la société et la gestion administrative».

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), constituées essentiellement de formations armées kurdes, contrôlent aujourd'hui la province nord-est d'Hassaké, la plupart grande partie de la province de Raqqa, ainsi que la rive gauche de l'Euphrate dans la province de Deir ez-Zor.

Après la défaite des terroristes de Daech* en 2017, les FDS se sont emparées de plusieurs grands champs pétroliers dans la région située à l'est de l'Euphrate. Le gouvernement syrien a à plusieurs reprises averti qu'il allait reprendre le contrôle de ces sites.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Restrictions chinoises sur le trafic aérien: les Américains attaquent, les Européens acquiescent
Tags:
négociations, Kurdes, Daech, Forces démocratiques syriennes (FDS), Hassaké, Raqqa, Euphrate, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook