Ecoutez Radio Sputnik
    Consulat général du Royaume-uni à Saint-Pétersbourg

    Le consulat britannique à Saint-Pétersbourg a fermé ses portes

    © Sputnik . Alexandre Galperine
    International
    URL courte
    Expulsion de diplomates russes et riposte (58)
    16500

    Londres a définitivement fermé jeudi son consulat général dans la ville russe de Saint-Pétersbourg conformément à la décision de Moscou prise consécutivement à l’expulsion par Londres de 23 diplomates russes.

    Le consulat du Royaume-Uni à Saint-Pétersbourg a fermé jeudi ses portes, a annoncé jeudi l'ambassadeur britannique à Moscou Laurie Bristow lors d’une réception donnée dans la capitale russe.

    «Il y a quelques jours, nous avons tenu une réception en l’honneur de l’anniversaire de la reine Elizabeth II à Saint-Pétersbourg. Le consulat général [de Saint-Pétersbourg, ndlr] a représenté le Royaume-Uni pendant 26 ans», a indiqué M.Bristow.

    ​L’ambassadeur a rappelé que les relations britanno-russes traversaient une période difficile après l’empoisonnement de l’ancien agent double Sergueï Skripal et de sa fille à Salisbury. 

    «Nous avons dû revoir nos relations avec le gouvernement russe et cela a eu certaines conséquences», a ajouté l’ambassadeur.

    En mars dernier, la Russie a expulsé 23 diplomates britanniques et a retiré l’autorisation donnée au Royaume-Uni d’avoir un consulat à Saint-Pétersbourg. En outre, Moscou a obligé le Conseil britannique à cesser ses activités sur le sol russe. La Russie a ainsi réagi à l’expulsion par le Royaume-Uni de 23 diplomates russes, à la suspension des contacts bilatéraux de haut niveau et aux accusations portées par Londres contre Moscou dans l’affaire Skripal. 

    Le 4 mars dernier, l'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients dans la ville de Salisbury, à 140 km de Londres. Selon les autorités britanniques, les Skripal ont été empoisonnés par un agent A234 et l’État russe y serait impliqué. Moscou rejette catégoriquement ces accusations. Sergueï Skripal a quitté l’hôpital à la mi-mai, un mois après sa fille.

    Dossier:
    Expulsion de diplomates russes et riposte (58)

    Lire aussi:

    Le drapeau américain retiré du consulat US à Saint-Pétersbourg
    Affaire Skripal: des «traces qui mènent au Kremlin»? Zakharova met les points sur les «i»
    Moscou: soit Londres est incapable de se protéger, soit il est derrière l’affaire Skripal
    Tags:
    diplomatie, consulat, Laurie Bristow, Russie, Saint-Pétersbourg, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik