International
URL courte
Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)
9521
S'abonner

Donald Trump n’a pas exclu que la guerre de Corée puisse prendre officiellement fin au sommet qu’il tiendra en juin avec Kim Jong-un à Singapour.

Un accord sur la fin de la guerre de Corée (1950-1953) pourrait être signé lors du sommet qui réunira Donald Trump et Kim Jong-un le 12 juin à Singapour, a annoncé le Président américain lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe à la Maison-Blanche.

«Cela peut arriver. Nous pouvons signer cet accord, comme vous le comprenez, ce sera le premier pas. Ce qui arrivera après la signature, c’est très important», a indiqué M.Trump en réponse à une question sur l’amélioration des relations avec la Corée du Nord et la signature d’un traité sur la fin de la guerre de Corée.

Dans le même temps, M.Trump a noté qu’il serait inadmissible que Pyongyang refuse de procéder à la dénucléarisation et que les États-Unis ne puissent pas lever leurs sanctions.

«Ils doivent dénucléariser. S’ils ne dénucléarisent pas, ce sera inacceptable. Nous ne pouvons pas lever nos sanctions», a noté M.Trump.

Le Président américain a en outre noté qu’il pourrait inviter M.Kim à Washington si tout se déroulait bien au sommet de Singapour.

Les préparatifs du sommet américano-nord-coréen prévu pour le 12 juin à 09h00 (03h00, heure de Paris) battent leur plein, bien que Donald Trump ait annoncé son annulation le 24 mai. Après sa rencontre avec Kim Yong-chol, vice-président du comité central du Parti des travailleurs de Corée, le Président américain a déclaré que le sommet aurait bien lieu le 12 juin à Singapour.

Dossier:
Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)

Lire aussi:

Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
traité de paix, dénucléarisation, guerre de Corée (1950-1953), Donald Trump, Shinzo Abe, Kim Jong-un, Singapour, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook