Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats de la marine algérienne

    L’armée algérienne serait désormais apte à parer «à toute menace»

    CC0 / Mass Communication Specialist Steven Harbour/navy.mil / Algerian Sailors conduct Maritime Interdiction Operations (MIO)
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    5211428

    L’Armée nationale populaire (ANP) est prête à défendre le territoire algérien en toutes circonstances, et contre tout envahisseur. C’est ce qu’affirme la revue El-Djeich dans son numéro de juin 2018 en soulignant le haut niveau de compétence atteint par les différents corps de combat de l’ANP.

    L'Armée nationale populaire (ANP) a atteint un tel niveau de formation, de préparation et de maîtrise des armements modernes, qu'elle est désormais en capacité de faire face à n'importe quelle menace extérieure, quelle que soit son origine. C'est ce que proclame la revue de l'armée algérienne El-Djeich (L'Armée) dans l'éditorial de son numéro de juin 2018.

    Le niveau de compétence atteint par les unités de combat des trois corps de l'ANP, soit les forces terrestres, les forces aériennes et la marine, «lui permet d'accomplir pleinement son devoir qui consiste à faire face à toute menace d'où qu'elle vienne et que l'on peut clairement constater à travers les exercices sur le terrain, exécutés périodiquement par les différentes unités de l'ANP», écrit ainsi la revue.

    El-Djeich a rappelé que la stratégie de développement et de modernisation des capacités de l'ANP obéissait à une stratégie soigneusement établie afin de relever les défis auquel est confronté le monde actuel. «De par le fait que le monde contemporain est caractérisé par une situation d'instabilité et de bouleversements, et consciente de l'ampleur des défis actuels et futurs nécessitant pour l'État de disposer d'un système de défense puissant et au diapason des exigences de l'heure», souligne encore le média.

    L'Armée nationale populaire algérienne a répondu, pour la troisième année consécutive, avec des exercices de grandes envergures aux manœuvres militaires organisées par les États-Unis via le Commandement des États-Unis pour l'Afrique (AFRICOM), le Royaume-Uni et le Maroc sous le nom «African Lion», avec la participation d'autres pays, sur le sol marocain. L'édition 2018 de ces exercices de l'ANP, qui s'est déroulée le 6 mai à Oran, dans l'ouest du pays, et qui a pour nom «Toufane 2018» ou «Déluge 2018», est décrit comme la plus importante manœuvre militaire de toute l'histoire de l'armée algérienne.

    La particularité des manœuvres «Toufane 2018» est le fait qu'elles ont été exécutées par des unités relevant des forces terrestres et des forces navales, et appuyées par des unités des forces aériennes et des forces de la défense aérienne, et ce sous un même commandement.

    Lors de sa visite en Algérie en 2006, le Président Vladimir Poutine a donné un énorme souffle au partenariat stratégique signé entre l'Algérie et la Russie en 2001 à Moscou, en effaçant la dette militaire algérienne de 4,7 milliards de dollars. Profitant de l'embellie financière des années 2000 due au prix élevé des hydrocarbures, l'Algérie a mené un vaste programme de réarmement de son armée, par l'acquisition de nouveaux équipements sophistiqués et la modernisation des plus anciens. La Russie a été le principal partenaire de l'Algérie dans l'effort de remise à niveau de son armée.

    Lire aussi:

    L’armée algérienne lève le voile sur l’efficacité de sa stratégie de préparation au combat
    Aube 2018: nouvelle étape dans la préparation au combat de l’armée algérienne (vidéo)
    Algérie: après «Déluge 2018», nouvelle manœuvre pour contrer un ennemi «non conventionnel»
    Tags:
    menaces, menaces globales, AFRICOM, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik