Ecoutez Radio Sputnik
    mosquée

    L’Autriche annonce l’expulsion de 60 imams liés à la Turquie, Ankara clame l’islamophobie

    © AFP 2018 Ozan Kose
    International
    URL courte
    10232

    Dans le cadre de l'offensive du gouvernement contre «l'islam politique», jusqu'à 60 imams liés à la Turquie et leurs familles pourraient être expulsés d'Autriche, a indiqué vendredi le gouvernement autrichien. Ankara dénonce une mesure «islamophobe».

    Le gouvernement autrichien a annoncé vendredi son intention de fermer sept mosquées et d'expulser 60 imams liés à la Turquie et leurs familles, soit 150 personnes au total, dans le cadre des mesures contre l'islam politique annoncées par le chancelier conservateur Sebastian Kurz.

    «Les sociétés parallèles et les tendances à la radicalisation de l'islam politique n'ont pas leur place dans notre pays», a déclaré le chancelier Sebastian Kurz.

    «Ce n'est que le début», a averti le vice-chancelier Heinz-Christian Strache, le leader du FPÖ, lors d'une conférence de presse.

    La Turquie a pour sa part dénoncé comme une mesure «islamophobe» et «raciste» cette offensive contre «l'islam politique».

    «La position idéologique du gouvernement autrichien va à l'encontre des principes du droit universel, des politiques de cohésion sociale, du droit des minorités et de l'éthique de la coexistence», a réagi sur Twitter Ibrahim Kalin, porte-parole du président Recep Tayyip Erdogan.

    L'Autriche, un pays de 8,8 millions d'habitants, compte environ 600.000 musulmans, la plupart originaires de Turquie.

    Comme le rappelle l'AFP, l'annonce autrichienne a été faite par le chancelier Sebastian Kurz dans la foulée d'un scandale suscité par la reconstitution, dans une des principales mosquées de Vienne affiliée à la communauté turque, d'une bataille emblématique de l'histoire ottomane jouée par des enfants habillés en soldats.

    Lire aussi:

    La sécurité du chancelier autrichien en danger suite à sa décision de fermer des mosquées
    Le virage à droite de la nouvelle coalition autrichienne inquiète Bruxelles
    Autriche: le plus jeune dirigeant du monde s’installe au pouvoir
    Tags:
    imam, mosquée, islamophobie, Recep Tayyip Erdogan, Sebastian Kurz, Turquie, Autriche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik