Ecoutez Radio Sputnik
    Des leaders des pays membres du G7

    G7: la prise de décision sans les USA est-elle possible?

    © AP Photo / Andrew Medichini
    International
    URL courte
    281

    C’est avec scepticisme que le sénateur russe Alexeï Pouchkov considère la menace du Président Emmanuel Macron de signer à six, c’est-à-dire sans les États-Unis, l’accord entre les pays membres du G7.

    Les membres du G7 pourraient-ils adopter une déclaration à l'issue du sommet qui se tient actuellement au Canada sans Donald Trump, comme a bel et bien menacé de le faire Emmanuel Macron? Le sénateur russe Alexeï Pouchkov juge que les pays européens ne sont pas prêts à déclencher une mutinerie contre les États-Unis, même si les relations avec Washington sont tendues.

    «Macron a menacé d’expulser les États-Unis du G7. Une idée originale, mais irréalisable. Même si elle est irritée, l’Europe n’est pas capable de [lancer, ndlr] une telle révolte», a écrit le sénateur sur son compte Twitter.

    ​Rappelons que le Président français avait évoqué sur Twitter que les participants au sommet du G7, qui se tient au Canada, pourraient signer la déclaration commune à l’issue de cette réunion et ce sans le Président Trump. «Peut-être que c'est égal au Président américain d'être isolé, mais ça nous est aussi égal de nous retrouver à six si besoin était», a-t-il encore indiqué.

    Les relations entre les États-Unis et d’autres pays occidentaux sont tendues ces dernières semaines. En particulier depuis que les États-Unis ont imposé à partir du 1er juin de nouveaux tarifs douaniers sur l'acier et à l'aluminium (respectivement de 25% et 10%) importés des pays de l'Union européenne, du Canada, du Mexique, de la Corée du Sud et d'autres pays. Qui plus est, les médias précisent que le Président américain n’entend pas avoir de rencontre bilatérale avec la Première ministre britannique, Theresa May, en marge du sommet.  Se référant à des membres de l'entourage du locataire de la Maison-Blanche, The Telegraph indique que cette décision s'expliquerait par l'aversion de Donald Trump pour Theresa May.

    Parallèlement, le Président américain a déclaré vouloir que la Russie soit réadmise au sein du G8.

    Lire aussi:

    La France ne signera pas la déclaration commune du G7, affirme Bloomberg
    Les débats au G7 sur le commerce «extrêmement productifs», selon Trump
    Pourquoi Trump ne veut-il pas rencontrer Theresa May lors du G7?
    Tags:
    révolte, sommet, G7, Alexeï Pouchkov, Emmanuel Macron, États-Unis, Canada, France, Occident
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik