Ecoutez Radio Sputnik
    Un drapeau US

    Une maladie mystérieuse fait évacuer des diplomates américains de Chine

    © AP Photo / Andy Wong
    International
    URL courte
    882

    Le Département d'État a dû évacuer plusieurs de ses diplomates en poste au consulat de Canton qui présentent des symptômes inhabituels. Selon The New York Times, la diplomatie américaine n'exclut pas qu'ils soient visés par les prétendues «attaques acoustiques» dont d'autres de ses employés auraient été victimes l'année dernière à Cuba.

    Des diplomates américains sont de nouveau atteints par une maladie mystérieuse. Cette fois-ci, il s'agit d'employés en poste au consulat de Canton, dans le sud de la Chine, écrit The New York Times.

    Selon le quotidien, deux ressortissants américains travaillant dans l'établissement ont été évacués du pays parce qu'ils souffraient de maux inhabituels après avoir entendu des bruits étranges. Le Département d'État s'est empressé d'évoquer les prétendues «attaques acoustiques» qui ont causé l'année dernière l'évacuation de 22 diplomates américains de Cuba.

    M. Lenzi, un des diplomates concerné, a confié que sa femme et lui avaient éprouvé des maux de tête, des insomnies et des nausées et avaient entendu trois ou quatre fois des bruits bizarres dans leur appartement situé dans le complexe résidentiel The Canton Place. 

    La porte-parole du département d'Etat, Heather Nauert, a annoncé mercredi qu'une équipe médicale avait été envoyée au consulat américain de Canton afin de faire passer des examens aux employés et à leurs proches.

    Reuters, à son tour, a cité vendredi un communiqué de la diplomatie américaine, selon laquelle elle avait reçu la confirmation de ce qu'«un employé du gouvernement américain en Chine souffrait de symptômes ressemblant à ceux qu'ont connus d'autres membres du personnel diplomatique américain à La Havane ».

    Le scandale autour d'une «arme sonique» a éclaté à Cuba l'été dernier. Les principaux symptômes observés étaient des nausées, des maux de tête et des pertes auditives. Les «attaques» se produisaient généralement la nuit. Les victimes ont noté avoir entendu des bruits étranges faisant penser à un grincement d'objets métalliques ou au bourdonnement d'un insecte. Certains (essentiellement les femmes) ont affirmé avoir été exposés à ces supposés signaux pendant le sommeil entre novembre 2016 et le printemps 2017.

    Lire aussi:

    «Attaques acoustiques» à Cuba: les détails que les USA omettent de mentionner
    «Attaques acoustiques»: la fermeture de l'ambassade US à Cuba «à l'étude»
    Moscou appelle la chaîne CBS à renoncer à ses «documents paranoïaques»
    Tags:
    maladie, attaque, Heather Nauert, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik