Ecoutez Radio Sputnik
    A Gaza, un Palestinien grièvement blessé par une grenade lacrymogène reçue en plein visage

    À Gaza, un Palestinien grièvement blessé par une grenade lacrymogène reçue en plein visage

    © REUTERS / Ibraheem Abu Mustafa
    International
    URL courte
    6211

    De nouveaux affrontements entre soldats israéliens et manifestants palestiniens ont fait trois morts et de nombreux blessés parmi ces derniers. L'un d'entre eux a survécu à une blessure extrêmement grave que lui a causée une grenade lacrymogène reçue en plein visage.

    Trois Palestiniens ont été tués et plus de 500 autres blessés dans la bande de Gaza par des soldats israéliens lors des affrontements qui ont eu lieu ce vendredi près de la clôture frontalière, écrit Reuters se référant à des sources médicales palestiniennes.

    Parmi les blessés figure un homme de 23 ans qui a été gravement touché par une grenade lacrymogène qui l'a atteint au visage. Les images choquantes partagées par plusieurs médias montrent sa bouche couverte de sang d'où s'échappe du gaz.

    La manifestation d'aujourd'hui coïncidait avec la «Journée de Jérusalem», organisée chaque année en Iran.

    «Il n'y a aucun État qui s'appellerait Israël et qui aurait Jérusalem pour capitale», a déclaré le porte-parole du Hamas, Faouzi Barhoum, avant d'ajouter que les manifestations se poursuivraient.

    Au moins 123 Palestiniens ont été tués et plus de 13.000 autres blessés ou intoxiqués aux gaz dans les affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens depuis le 30 mars dernier. Le 14 mai dernier, les violences sont montées d'un cran, plus de 60 Palestiniens ont été tués. L'action de protestation du 14 mai s'est déroulée dans la bande de Gaza à l'occasion de l'inauguration l'ambassade des États-Unis à Jérusalem.

    Lire aussi:

    Des dizaines de Palestiniens blessés pas l’armée israélienne à Gaza
    Israélien tué en Cisjordanie, Tsahal à l’affût
    Un Palestinien de 20 ans décède après des heurts avec les forces israéliennes
    Tags:
    Faouzi Barhoum, Bande de Gaza, Palestine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik