International
URL courte
6211
S'abonner

De nouveaux affrontements entre soldats israéliens et manifestants palestiniens ont fait trois morts et de nombreux blessés parmi ces derniers. L'un d'entre eux a survécu à une blessure extrêmement grave que lui a causée une grenade lacrymogène reçue en plein visage.

Trois Palestiniens ont été tués et plus de 500 autres blessés dans la bande de Gaza par des soldats israéliens lors des affrontements qui ont eu lieu ce vendredi près de la clôture frontalière, écrit Reuters se référant à des sources médicales palestiniennes.

Parmi les blessés figure un homme de 23 ans qui a été gravement touché par une grenade lacrymogène qui l'a atteint au visage. Les images choquantes partagées par plusieurs médias montrent sa bouche couverte de sang d'où s'échappe du gaz.

La manifestation d'aujourd'hui coïncidait avec la «Journée de Jérusalem», organisée chaque année en Iran.

«Il n'y a aucun État qui s'appellerait Israël et qui aurait Jérusalem pour capitale», a déclaré le porte-parole du Hamas, Faouzi Barhoum, avant d'ajouter que les manifestations se poursuivraient.

Au moins 123 Palestiniens ont été tués et plus de 13.000 autres blessés ou intoxiqués aux gaz dans les affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens depuis le 30 mars dernier. Le 14 mai dernier, les violences sont montées d'un cran, plus de 60 Palestiniens ont été tués. L'action de protestation du 14 mai s'est déroulée dans la bande de Gaza à l'occasion de l'inauguration l'ambassade des États-Unis à Jérusalem.

Lire aussi:

Un film américain anti-avortement diffusé par C8 suscite une polémique, deux doubleurs refusant de participer
Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Leroy Merlin Russie à la rescousse du patrimoine en bois russe – images
Pagaille au parlement italien après que des députés se sont insurgés contre le pass sanitaire - vidéo
Tags:
Faouzi Barhoum, Bande de Gaza, Palestine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook