Ecoutez Radio Sputnik
    Le journaliste arrêté Vychinski

    La Fédération européenne des journalistes réagit aux persécutions en Ukraine

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    370

    Une liste de prétendus traîtres avec des noms de journalistes ayant critiqués les autorités après le «meurtre» de Babtchenko, l’arrestation de Kirill Vychinski, les pressions et les accusations qui s’accumulent… La Fédération européenne des journalistes n’est pas restée inactive et a adopté une résolution qui condamne les persécutions en Ukraine.

    À l'issue de la réunion tenue ce vendredi à Lisbonne, la Fédération européenne des journalistes (FEJ) a adopté une résolution exprimant sa préoccupation face aux menaces qui pèsent sur les journalistes en Ukraine.

    «Le congrès annuel de la FEJ condamne la violence verbale croissante, y compris sur internet, contre les journalistes en Ukraine… Il charge le comité directeur d'apporter un soutien complet à ses collègues ukrainiens, à sa branche, à l'Union nationale des journalistes d'Ukraine, ainsi que de condamner résolument la campagne d'intimidation de la part des fonctionnaires ukrainiens et d'exhorter les autorités ukrainiennes à mettre fin à tout harcèlement de journalistes et de représentants d'organisations journalistiques», est-il indiqué dans le communiqué.

    Dans le communiqué est également indiqué que «l'opération de désinformation» autour de l'assassinat d'Arkadi Babtchenko, organisée par les autorités ukrainiennes, «porte gravement atteinte à la crédibilité des journalistes par le fait que l'opinion publique est délibérément trompée par de la propagande».

    «Le congrès annuel charge le comité directeur de demander la reprise de la ligne rouge de la Fédération Européenne et Internationale des Journalistes en cas d'urgence, et demande aux gouvernements de Russie et d'Ukraine de protéger les journalistes couvrant la région, de libérer les journalistes emprisonnés ou poursuivis», est-il ainsi noté dans le document.

    Le 29 mai, le ministère ukrainien de l'Intérieur a annoncé l'assassinat d'Arkadi Babtchenko, un écrivain et correspondant de guerre russe qui résidait en Ukraine. Selon le ministère, le journaliste avait été mortellement blessé par balles près de son domicile. Le lendemain, le Service de sécurité d'Ukraine (SBU) a déclaré que M.Babtchenko était en vie et que les informations diffusées mardi faisaient partie d'une opération spéciale des services secrets ukrainiens. Le journaliste Babtchenko a donné ensuite une conférence de presse au siège du SBU pour s'excuser auprès de ses collègues et de son épouse. Il a annoncé que l'opération spéciale lancée par le SBU avait duré deux mois.

    La secrétaire de presse du procureur général d'Ukraine, Larisa Sargan, a publié le 30 mai sur sa page Facebook une liste de 26 soi-disant «traîtres» ayant critiqués les forces de l'ordre après le «meurtre» d'Arkadi Babtchenko.

    Selon les médias ukrainiens, près de 20 journalistes sont morts en Ukraine depuis le début de 2014. De nombreux journalistes ont fait l'objet de pressions et d'accusations. Le rédacteur du site Strana.ua Igor Goujva, que la justice ukrainienne accuse d'extraction de fonds, a été arrêté à Kiev le 22 juin 2017.

    Le 15 mai, plusieurs agents du Service de sécurité d'Ukraine (SBU) avaient fait irruption dans les locaux abritant l'agence de presse russe RIA Novosti Ukraine à Kiev. L'intervention du SBU est survenue quelques heures après l'arrestation de Kirill Vychinski, chef du site RIA Novosti Ukraine, qui a la double citoyenneté russe et ukrainienne, sous l'inculpation de haute trahison. Le 17 mai, le tribunal de la ville ukrainienne de Kherson a prononcé sa mise en détention provisoire de deux mois.

    Les réseaux sociaux ont condamné cette violation des droits des journalistes avec le hashtag #TruthNotTreason.

    Lire aussi:

    «Dieu merci», il est vivant: le Kremlin réagit à la farce ukrainienne jouée par Babtchenko
    Zakharova explique pourquoi Kiev a mis en scène l’assassinat de Babtchenko
    Poutine: la «résurrection» de Babtchenko est une mise en scène forcément contre-productive
    Tags:
    journalistes, TruthNotTreason, Service de sécurité d'Ukraine (SBU), Fédération européenne des journalistes (FEJ), Kirill Vychinski, Arkadi Babtchenko, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik