Ecoutez Radio Sputnik
    U.S. Air Force B-1B

    Deux mois après les frappes sur la Syrie, les bombardiers américains B-1B cloués au sol

    © AP Photo / South Korean Defense Ministry, File
    International
    URL courte
    111068

    L'armée de l'air américaine a suspendu les vols des bombardiers stratégiques B-1B, en raison de problèmes au niveau du système d’éjection. Les appareils ont été impliqués en avril dans les frappes coordonnées menées par Washington et ses alliés français et britannique contre la Syrie.

    L'US Air Force a suspendu temporairement l'exploitation des bombardiers stratégiques B-1B Lancer impliqués dans les frappes en Syrie en avril dernier. Cette décision a été prise sur fond de problèmes dans le système d'éjection, a annoncé vendredi l'armée de l'air américaine.

    «Lors d'un test de fiabilité effectué après l'atterrissage d'urgence d'un B-1B à Midland, au Texas, un problème lié aux éléments du siège éjectable a été identifié, ce qui a nécessité la suspension de l'exploitation [de ce modèle d'avion]», explique le porte-parole américain William Russell.

    L'ordre a été donné le 7 juin. «Dès que ces problèmes auront été résolus, les vols seront repris», a-t-il ajouté.

    Les B-1B Lancer équipés de missiles de croisière air-sol JASSM d'une portée de 370 km ont participé aux frappes coordonnées menées dans la nuit du 13 au 14 avril par Washington et ses alliés français et britannique contre des sites d'infrastructure syrienne.

    Frappes en Syrie
    © AP Photo / Syrian Central Military Media
    Cette coalition tripartite a tiré plus de 100 missiles (l'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont la plupart ont été abattus à l'approche de leurs objectifs.

    Justifiant ses actions, Washington et ses alliés ont affirmé que les frappes étaient une riposte à l'attaque chimique présumée dans la ville de Douma.

    Les autorités syriennes ont toujours démenti cette attaque alors que le ministère russe de la Défense a déclaré qu'il s'agissait d'une mise en scène.

    Lire aussi:

    Les USA perdent la moitié de leur aviation stratégique en un jour
    La base militaire syrienne de Mezzeh après les frappes de la coalition (vidéo)
    La DCA syrienne intercepte 71 missiles sur les 103 lancés
    Tags:
    frappes, B-1B Lancer, US Air Force, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik