Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-Un

    Les médias dévoilent une autre rencontre de Kim qui aurait lieu en Russie

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    5150

    Kim Jong-un, invité au Forum économique oriental, pourrait avoir un tête-à-tête non seulement avec le Président russe mais aussi avec le Premier ministre japonais. Shinzo Abe avait déclaré auparavant qu’il entendait aborder une question épineuse des relations bilatérales avec la Corée du Nord.

    Le Premier ministre japonais Shinzo Abe pourrait avoir son premier tête-à-tête avec le leader nord-coréen en Russie lors du Forum économique orientale, fait savoir le quotidien japonais The Mainichi. Les deux dirigeants ont été invités à cet évènement annuel qui se tiendra en septembre à Vladivostok, en Extrême-Orient russe. Ils n'ont toutefois pas encore confirmé leur participation.

    «Je souhaite faire directement face à la Corée du Nord et lui parler afin que le problème des enlèvements soit rapidement résolu», a déclaré jeudi M. Abe après sa rencontre avec Donald Trump.

    D'après les données du gouvernement japonais, dans les années 1970 et 1980 17 jeunes Japonais ont été enlevés par la Corée du Nord afin d'apprendre leur langue à des espions nord-coréens. En 2002 Pyongyang avait reconnu détenir 13 Japonais dont cinq ont été ensuite libérés, en affirmant que les autres étaient décédés.

    Des sources au sein du gouvernement japonais indiquent que Tokyo entend procéder à des discussions informelles avec Pyongyang afin de préparer une rencontre entre les deux dirigeants. Les premiers contacts pourraient avoir lieu à Singapour lors du sommet du 12 juin entre Donald Trump et Kim Jong-un. Le Japon entend y envoyer Shotaro Yachi, le conseiller de Shinzo Abe pour la sécurité nationale.

    Par ailleurs, Tokyo entend entamer des négociations informelles avec Pyongyang en marge du forum sur la sécurité internationale qui se tiendra en Mongolie la semaine prochaine. En août, une rencontre entre les chefs de la diplomatie des deux pays pourrait également avoir lieu à Singapour.

    Selon The Mainichi, ces entrevues dans des pays tiers pourraient poser des jalons pour un sommet bilatéral soit à Tokyo, soit à Pyongyang.

    Lire aussi:

    Le Japon promet d’abattre les missiles nord-coréens «si nécessaire»
    Trump et Abe prônent une réponse «rapide et décisive» aux actions de Pyongyang
    Menace nord-coréenne: Tokyo envisage le recours à l’armée
    Tags:
    enlèvement, sommet, négociations, Donald Trump, Shinzo Abe, Kim Jong-un, Pyongyang, Tokyo, Corée du Nord, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik