Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump explique sa décision sur le communiqué final du G7

    © REUTERS / Yves Herman
    International
    URL courte
    22393

    Donald Trump a fait volte-face ce week-end contre ses alliés d'Europe et du Canada, qu'il a menacés de droits de douanes alourdis, après un sommet du G7 qui s'est terminé en fiasco.

    Samedi, Donald Trump a brusquement retiré son soutien au communiqué final du sommet de deux jours à La Malbaie (Québec, est du Canada), malgré le compromis qui avait été forgé de haute lutte sur les questions commerciales.

    Sa délégation et lui-même avaient pourtant donné leur aval à ce document en 28 points péniblement négocié par le «Groupe des sept» (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon).

    Donald Trump a justifié ce camouflet infligé aux vieux alliés des Etats-Unis par des propos de Justin Trudeau, l'hôte du sommet, lors de sa conférence de presse de clôture.

    Le Premier ministre du Canada, pays frappé comme l'Europe et le reste du monde de nouveaux droits de douanes américains sur l'acier et l'aluminium, a redit à cette occasion que ces taxes étaient «insultantes», au regard de l'histoire entre les deux pays. Comme l'Union européenne, il a confirmé des représailles pour juillet.

    «Les Canadiens sont polis et raisonnables, mais nous ne nous laisserons pas bousculer», a déclaré le Premier ministre, qui avait auparavant loué le consensus trouvé par les sept sur une série de sujets. Un texte qui ne résolvait pas le conflit en cours, mais qui était salué par tous comme un pas vers la désescalade et le dialogue.

    Quelques heures plus tard, piqué au vif par ces paroles, le milliardaire a tweeté, depuis Air Force One, qu'il avait ordonné à ses représentants de retirer le sceau américain du communiqué final.

    Il a aussi traité Justin Trudeau de personne «malhonnête et faible», alors qu'il avait dit la veille que la relation bilatérale n'avait jamais été aussi bonne dans l'histoire des deux pays.

    Surtout, Donald Trump a renouvelé sa menace de tarifs sur les voitures européennes et étrangères importées aux Etats-Unis. Un secteur qui pèse bien plus les deux métaux jusqu'à présent frappés.

    Donald Trump a déclaré vendredi que la Russie devrait assister à la réunion du G7, alors qu'il se préparait à venir au Canada pour assister à une partie de ce sommet de trois jours, annonce Reuters. Le Président américain a souhaité ainsi revenir à nouveau au format G8, abandonné en 2014 après le rattachement de la Crimée à la Russie.

    Lire aussi:

    Trump appelle le G7 à réintégrer la Russie
    Macron menace de signer la déclaration commune du sommet du G7 sans Trump
    La France ne signera pas la déclaration commune du G7, affirme Bloomberg
    Tags:
    Justin Trudeau, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik