Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Condamnée à mort, la vache bulgare enfin graciée!

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    10250

    Une fin heureuse dans l’histoire qui a tourmenté tant d’internautes à travers le monde. La vache Penka, qui s’est offerte en mai une promenade transfrontalière, ne sera pas tuée! L’animal sera rendu à son propriétaire.

    Les autorités bulgares ont gracié la vache enceinte Penka qui, conformément aux règles vétérinaires en vigueur dans ce pays membre de l’UE, devait être abattue pour être entrée dans l’Union européenne sans les documents nécessaires, relate l’agence Focus.

    C’est le 12 mai que Penka, vache appartenant à un Bulgare, s’est égarée et a traversé la frontière avec la Serbie, pays qui ne fait pas partie de l’Union européenne, parcourant une vingtaine de kilomètres.

    La «clandestine» a ensuite été trouvée par des fermiers serbes qui ont rendu la vache à son propriétaire. Mais les heureuses retrouvailles ont tourné au drame, les normes européennes exigent que le bétail entré dans l’UE sans certificat vétérinaire soit abattu.

    Mais l’histoire de cette vache s’est répandue dans les médias, provoquant un tollé à l’échelle internationale. La pétition exigeant que Penka soit graciée a recueilli 25.000 signatures et même l'ex-Beatles Paul McCartney a pris sa défense.

    Et voilà que lundi les représentants du département bulgare en charge du contrôle des produits alimentaires ont annoncé que la question avait été réglée et que la vache serait restituée à son propriétaire.

    Lire aussi:

    À l'issue d'une fugue cette vache se retrouve dans un endroit totalement inattendu (vidéo)
    L’économie mondiale pour les nuls expliquée par deux vaches (images)
    Aimez-vous le rock? Découvrez alors la réaction de ces vaches à un solo de basse!
    Tags:
    vaches, Union européenne (UE), Serbie, Bulgarie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik