Ecoutez Radio Sputnik
    Larry Kudlow

    Crise cardiaque d’un éminent conseiller de Trump pendant le sommet avec Kim Jong-un

    © AP Photo / Richard Drew
    International
    URL courte
    Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)
    251021

    Le principal conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, a été victime d’une crise cardiaque pendant la rencontre historique de Donald Trump et Kim Jong-un, ayant abouti à la signature par les deux dirigeants d’un document commun.

    Les préparatifs pour le sommet à Singapour de Donald Trump avec Kim Jong-un ont nécessité beaucoup d'efforts et plusieurs nuits blanches des responsables des deux parties.

    Ainsi, le principal conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, a été victime d'une crise cardiaque alors que les deux dirigeants évoquaient l'avenir de la péninsule coréenne et en particulier de la Corée du Nord.

    «Notre Grand Larry Kudlow, qui a travaillé si dur sur le commerce et l'économie, vient de subir une crise cardiaque. Il est maintenant au Walter Reed Medical Center», a écrit Donald Trump sur son compte Twitter.

    Le 12 juin, le sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un s'est tenu à Singapour, à l'issue duquel un document commun a été signé par les chefs d'État. Les États-Unis et la Corée du Nord s'engagent finalement à travailler à une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

    Cependant, le chef de la Maison-Blanche a déclaré que les mesures restrictives visant la Corée du Nord resteraient en place pour le moment, précisant que la levée des sanctions ne serait possible qu'après la disparition du facteur d'armes nucléaires.

     

    Dossier:
    Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)

    Lire aussi:

    Trump à propos de Kim: «Je ne lui ai rien donné, mais nous avons de bonnes relations»
    Trump fait l’éloge des perspectives de la Corée du Nord: «un potentiel brillant»
    Trump annonce sa volonté de se rendre en visite à Pyongyang
    Tags:
    Kim Jong-un, Donald Trump, Singapour, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik