International
URL courte
504
S'abonner

Des bus de la ville estonienne de Tallinn portent depuis un certain temps des affiches publicitaires où on voit un soldat regarder un ours droit dans les yeux. Le soldat représente l’armée estonienne, puisqu’il s’agit d’une publicité de l’École militaire supérieure relevant des Forces armées du pays, mais qui est l’ours?

Une nouvelle publicité de l’École militaire supérieure estonienne affichée sur des bus de la ville de Tallinn représente un soldat avec un casque de l’Armée estonienne qui fixe des yeux un ours montrant les dents. Le slogan de la pub indique: «Il est important de savoir qui est à côté de toi et non qui est en face de toi».

Si on oublie pour un instant que l’ours est souvent associé à la Russie et aux Russes, on se demande alors: pourquoi la publicité d’un établissement d’enseignement militaire représente-t-elle un prédateur et plus précisément un ours?

S’agit-il de la capacité des Forces armées estoniennes à protéger les habitants du pays contre les prédateurs dangereux?

La présence d’un ours serait plus logique sur une publicité de la Société estonienne des chasseurs. En plus, les ours ne sont pas très nombreux en Estonie contrairement aux loups qui présentent un plus grand danger pour l’homme que les ours qui préfèrent les racines et les baies à la viande.

D’autre part, le loup est considéré comme un symbole national de l’Estonie et ne peut donc pas représenter un ennemi du peuple estonien sur une affiche publicitaire. Un sanglier serait un bon candidat.

D’ailleurs, une publicité vidéo de l’École militaire supérieure où un char russe T-90 s’effondre en poussière sous le regard fixe d’un soldat estonien expliquerait assez clairement pourquoi il y a un ours sur l’affiche.

Moscou figure depuis longtemps dans la doctrine militaire de l'Estonie tout comme dans celles de ses voisins, la Lituanie et la Lettonie. La Russie se voit accuser de mener une politique agressive à l'encontre de l'Otan, bien qu'elle ait déclaré à maintes reprises qu'elle n'avait aucune intention d'attaquer un pays. Toutefois, l'Otan ne cesse d'avancer vers les frontières russes, violant ainsi la promesse qu'elle a elle-même faite au Kremlin en 1990, consistant à ne pas s'élargir à l'Est. Moscou qualifie l'expansion de provocation et affirme qu'il est dangereux de déstabiliser l'équilibre des forces sur le continent européen.


Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
sanglier, loups, ours, publicité, Forces armées estoniennes, Tallinn, Russie, Estonie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook