International
URL courte
15573
S'abonner

L’Europe a une vision erronée de la Russie, mais il vaut mieux que l’UE et Moscou forment un système de sécurité commun au lieu de se considérer comme ennemis, d’après le ministre grec des Affaires étrangères.

L’image de la Russie en Europe est celle d’un pays ennemi, mais c’est une vision erronée, a déclaré mercredi le chef de la diplomatie grecque Nikos Kotzias lors d’une conférence à l’Institut d'État des relations internationales de Moscou (MGIMO).

«Je crois qu’une image erronée de la Russie s’est formée en Europe, comme si c’était un ennemi qui présente une menace et peut attaquer», a indiqué M.Kotzias.

Dans le même temps, il a rappelé qu’il y avait des pays comme la Grèce ou Chypre, qui n’avaient pas rejoint leurs voisins européens pendant la campagne d’expulsion de diplomates russes dans le cadre du scandale à Salisbury, au Royaume-Uni.

«La Russie et l’UE doivent se mettre d’accord parce que nous avons besoin d’un système de sécurité commun avec la Russie et non contre la Russie», a ajouté le ministre.

M.Kotzias se trouve en Russie en visite jusqu’au 14 juin. Il s’est déjà entretenu avec son homologue russe Sergueï Lavrov et l’a invité à Athènes en septembre prochain.

Lire aussi:

Important incendie à l’entrepôt de l’usine Caillot de Bailleul - vidéos
Donald Trump gracie 73 personnes dont son ex-conseiller Steve Bannon
Humiliations et abus de pouvoir: Laetitia Avia visée par une enquête pour «harcèlement moral»
Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Tags:
sécurité, ennemis, Institut d’Etat des relations internationales de Moscou (MGIMO), Union européenne (UE), Nikos Kotzias, Chypre, Europe, Russie, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook