International
URL courte
224550
S'abonner

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan aurait proposé à Vladimir Poutine de produire en commun des systèmes de défense antiaérienne S-500, selon le site d’information turc Haber 3.

Recep Tayyip Erdogan a évoqué jeudi la proposition faite à son homologue russe de produire en commun des systèmes sol-air S-500, a annoncé le site Haber 3.

«La Russie nous a octroyé un crédit pour les S-400 à des conditions très acceptables. À la deuxième et à la troisième étapes nous entamerons une co-production. J'ai également proposé à la Russie de produire en commun des S-500», a déclaré M.Erdogan, cité par l'agence Anadolu.

Le Président turc a également répondu à la critique des États-Unis et de l'Otan à propos de l'accord entre Moscou et Ankara sur les livraisons de S-400.

«Pourquoi ils gardent le silence sur les S-300 en Grèce? Il est impossible de comprendre cette politique à l'égard de la Turquie. Notre industrie de défense a ses propres besoins et nous chercherons à les satisfaire», a-t-il fait savoir.

Le dirigeant turc avait précédemment déclaré qu'Ankara était prêt à utiliser les systèmes antiaériens russes S-400 si nécessaire.

«Ce sont des systèmes défensifs. Qu'allons-nous faire avec eux? Les utiliser, quoi encore?», a-t-il révélé.

En septembre dernier, le Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS) a annoncé que Moscou et Ankara avaient signé un accord sur la livraison de plusieurs systèmes S-400 à la Turquie. Début avril, à l'issue de négociations avec le Président turc, Vladimir Poutine a confirmé qu'il était prévu d'accélérer les livraisons des S-400 à Ankara.

La Turquie achètera deux batteries dont elle assurera elle-même la maintenance. Elle s'est également entendue avec la Russie sur la coopération technologique en vue de la fabrication du système en Turquie.

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
production, S-400, S-500, OTAN, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Turquie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook