Ecoutez Radio Sputnik
    Tir de missile

    Le nombre d’armes nucléaires, suffisant pour provoquer une catastrophe planétaire, dévoilé

    © AP Photo / Senior Airman Ian Dudley/Vandenberg Air Force Base
    International
    URL courte
    7331

    Les puissances disposant d’énormes arsenaux nucléaires gaspillent leur argent, puisque que seulement 100 missiles suffiraient à provoquer un fléau planétaire et à nuire à la population mondiale, estiment des scientifiques américains.

    Des chercheurs de l'université technologique du Michigan et de l'université du Tennessee ont déterminé le nombre d'armes nucléaires minimum pour entrainer une catastrophe planétaire, indique la revue Safety.

    Ces scientifiques ont modélisé une attaque nucléaire hypothétique américaine contre la Chine. Ils ont examiné trois scenarios prévoyant l'utilisation de 7000, 1000 ou 100 ogives. Selon cette étude, même dans le cas du troisième scénario, 30 millions de personnes seraient tuées. Mais ces morts ne seraient pas la seule conséquence possible.

    Une frappe de 100 missiles nucléaires provoquerait un «automne nucléaire» entrainant une réduction de la production agricole de 20%. C'est suffisant pour qu'une grave pénurie alimentaire touche le monde entier, ajoutent les chercheurs. De plus, l'humanité affronterait un refroidissement général de la planète, une diminution des précipitations de 19 % et une augmentation du rayonnement ultraviolet. Il ne faut également pas oublier les troubles sociaux et les émeutes engendrés par ces catastrophes.

    Les conséquences à long terme de ce type de frappes toucheraient donc aussi l'État ayant déclenché l'attaque.

    Les chercheurs supposent que les résultats de leur étude remettent en cause le concept de dissuasion nucléaire. Selon ce concept, plus l'arsenal nucléaire est imposant, moins la probabilité d'être attaqué par un ennemi est importante.

    «En disposant de 100 armes nucléaires, vous assurez la dissuasion nucléaire. […] Aucun pays ne devrait avoir plus d'armes nucléaires que le nombre pouvant entrainer des conséquences environnementales inacceptables sur son propre territoire dans le cas de leur utilisation», a expliqué Joshua Pearce, un des auteurs de l'étude.

    Dans le cadre de la mise en place du désarmement nucléaire, proposé dans cette recherche, le nombre total d'ogives nucléaires dans le monde ne devrait pas dépasser 900. Aujourd'hui, les puissances nucléaires disposent de près de 15.000 ogives, dont la majorité dans les arsenaux des États-Unis et de la Russie.

    Lire aussi:

    La fin du monde n’aura pas lieu? Mythes et réalités sur la guerre nucléaire
    Faut-il redouter une frappe nucléaire russe?
    D’ici 2040, l’intelligence artificielle pourrait miner la stabilité nucléaire
    Tags:
    ogives nucléaires, chercheurs, catastrophe, missiles, désarmement, armes nucléaires, Chine, Tennessee, Michigan, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik