Ecoutez Radio Sputnik
    Milos Zeman (2e à gauche) brûle un caleçon

    Le Président tchèque jette enfin au feu un caleçon rouge vieux de trois ans (vidéo)

    © AFP 2019 Michal CIZEK
    International
    URL courte
    2120

    Milos Zeman a organisé devant les journalistes un happening en brûlant un caleçon rouge géant, auparavant accroché par des plaisantins opposés à sa politique à la place du drapeau national.

    Le Président tchèque Milos Zeman a convoqué jeudi une conférence de presse lors de laquelle il a brûlé un caleçon rouge géant, réalisant ainsi un happening destiné à se moquer des journalistes, et dont une vidéo a été publiée sur YouTube par la chaîne POLITIKA 24.

    Il a ainsi fait référence à une intervention du collectif artistique Ztohoven qui avait remplacé, en 2015, le drapeau national accroché sur le Château de Prague par un caleçon rouge géant, en signe de protestation contre la politique du chef de l'État tchèque.

    «Je suis désolé de vous faire passer pour des imbéciles», a déclaré le Président lors de sa démonstration, lui qui est connu pour son attitude pas toujours bienveillante envers les journalistes.

    Le chef de l'État, assisté de deux pompiers, a ensuite livré aux flammes le fameux caleçon rouge, déclarant que le «temps des dessous dans la politique est fini».

    Milos Zeman est connu pour ses déclarations allant à l'encontre de la position officielle des pays occidentaux. Il a ainsi déclaré que la Crimée appartenait à la Russie ou que la crise migratoire en Europe revêtait un caractère d'invasion destinée à détruire les structures européennes.

    Lire aussi:

    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    Des chasseurs britanniques décollent d’une base de l’Otan pour barrer la route à des Su-30 russes
    Tags:
    sous-vêtements, manifestation, Milos Zeman, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik