Ecoutez Radio Sputnik
    Abdelaziz Bouteflika

    Alger-Rabat: entre félicitations de Bouteflika et gratitude du Maroc, exit la guerre?

    © AP Photo / Sidali Djarboub
    International
    URL courte
    17557

    Après le premier message de félicitations du début de ramadan, le Président algérien a adressé un deuxième message au roi du Maroc, à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, visant à apaiser les tensions entre les deux pays. Le même jour, le chef de la diplomatie marocaine a remercié l’Algérie d’avoir soutenu son pays pour l’organisation du Mondial 2026.

    À l'occasion de la fête de l'Aïd el-Fitr (fête religieuse musulmane célébrée à la fin du mois de ramadan), le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a adressé, le 14 juin 2018, un message de félicitations au roi du Maroc Mohammed VI, lui souhaitant longue vie, santé, et prospérité pour son pays, tout en exprimant son vœu de rétablir des relations saines entre les deux États, selon l'agence officielle marocaine MAP.

    Le même jour, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, aurait remercié l'Algérie d'avoir voté en faveur de la candidature de son pays pour l'organisation de la Coupe du Monde de football de 2026.

    Selon l'agence MAP, dans son message, le Président Algérien a exprimé «à sa majesté le roi et à l'ensemble des membres de l'illustre famille royale ses chaleureuses félicitations et ses sincères vœux de santé, de quiétude et de longue vie, et au peuple marocain frère davantage de progrès et de prospérité dans la sécurité et la stabilité».

    À l'occasion de la célébration de la fin du mois de ramadan, le chef d'État algérien a fait part au souverain du royaume chérifien «de sa ferme volonté de consolider les liens de fraternité unissant les deux peuples frères et de les hisser au niveau de leurs aspirations au progrès et à la prospérité».

    Suite à la défaite marocaine dans la course à l'organisation de la Coupe du Monde de football de 2026, que les États-Unis, le Canada et le Mexique ont remporté avec le soutien de certains pays arabes comme l'Arabie saoudite, le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, aurait remercié les pays qui ont voté en faveur du dossier de son pays, l'Algérie en tête. Selon des sources proches du gouvernement du royaume, citées par le journal marocain Le 360, Nasser Bourita aurait présenté les remerciements de son pays à l'ambassadeur d'Algérie au Maroc lors d'un entretien téléphonique. Le ministre marocain a par ailleurs remercié, toujours au téléphone, le Qatar, le Sultanat d'Oman ainsi que les 40 pays africains pour «leur solidarité, leur amitié et le respect de leur engagement inconditionnel envers le Maroc et sa candidature», ajoute la même source.

    Pour mémoire, à l'occasion du début du mois sacré de ramadan, et dans le contexte de crise diplomatique entre les deux pays, le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, avait adressé le 17 mai un message de félicitations au roi Mohamed VI du Maroc, lui souhaitant bonne santé, paix et prospérité ainsi qu'à son peuple, selon l'Agence marocaine de presse (MAP).

    Ce geste est habituel de la part du Président Algérien pour toutes les occasions religieuses et nationales marocaines. Cependant, cette année il intervient dans un contexte tendu entre les deux voisins.

    En effet, le 1er mai, le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, avait annoncé la rupture des relations diplomatiques avec Téhéran. Des «preuves irréfutables» et des «données très précises» démontrent, selon Rabat, le soutien miliaire dont aurait bénéficié le Front Polisario, à travers le Hezbollah, mouvement chiite libanais allié de Téhéran, et l'implication de l'ambassade de Téhéran à Alger pour lui livrer des armes de pointe, notamment des missiles Sam 9, Sam 11 et Strela.

    Le lendemain, le ministère algérien des Affaires étrangères avait catégoriquement réfuté les allégations marocaines concernant «une implication directe de l'Algérie» dans une supposée opération de livraison d'armes du mouvement chiite libanais, le Hezbollah, au Front Polisario, qui aurait transité par l'ambassade d'Iran à Alger, a affirmé le porte-parole du ministère, Abdelaziz Benali Cherif, dans une déclaration à l'Agence presse Algérie (APS).

    Lire aussi:

    Message de Mohammed VI à Bouteflika: fin de crise en vue entre le Maroc et l'Algérie?
    Alger-Rabat: un député marocain appelle à «insuffler une dynamique positive» aux relations
    Les relations entre le Maroc et l’Algérie battent à nouveau de l’aile
    Tags:
    apaisement, relations bilatérales, coopération, relations diplomatiques, roi Mohammed VI du Maroc, Abdelaziz Bouteflika, Algérie, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik