Ecoutez Radio Sputnik
    Algérie, police

    Chinois tué en Algérie: Pékin se montre inquiet

    © AFP 2019 Fyez Nureldine
    International
    URL courte
    81535

    La Chine est inquiète pour la sécurité de ses ressortissants établis en Algérie. C’est ce qu’a fait savoir la représentation de Chine à Alger à l’issue de la rencontre que son chef a eue avec le directeur général du ministère algérien des Affaires étrangères chargé des expatriés, après le meurtre d’un travailleur chinois survenu près d’Alger.

    Après le meurtre d'un Chinois commis le 10 juin dans la banlieue est d'Alger, l'ambassadeur de Chine en Algérie a exprimé de vives inquiétudes auprès des autorités algériennes quant à la sécurité de ses concitoyens installés ou travaillant dans le pays, tout en appelant ces derniers à plus de vigilance. C'est ce que l'on apprend d'un communiqué rédigé en mandarin et publié sur le site de l'ambassade de Chine à Alger.

    Dans ce communiqué, l'ambassade mentionne une rencontre qui s'est tenue le 13 juin entre son chef, Yang Guangyu, et le directeur général du ministère algérien des Affaires étrangères, Mohamed Bensabri, chargé des expatriés.

    Au cours de cette rencontre, le diplomate chinois a informé son interlocuteur «que son compatriote était mort dans un vol à main armée en plein jour à Dar El Beïda, dans la banlieue [e]st d'Alger», selon l'agence Xinhuanet citant le 14 juin le communiqué de l'ambassade. «Il a par ailleurs fait part de ses sérieuses inquiétudes à la partie algérienne, ajoutant que ce crime effroyable avait provoqué un grand choc et une indignation parmi la communauté chinoise en Algérie», a ajouté le responsable selon la même source.

    Tout en dénonçant le fait que les actes criminels «tels que les vols visant les entreprises chinoises et leur personnel» étaient en forte recrudescence ces derniers temps à en juger par le nombre «de plaintes et de rapports» reçus par l'ambassade, «M. Yang a déploré qu'en dépit des plaintes, la police ne se soit pas rendue sur place et que les affaires aient trop traîné. Cela a créé un sérieux sentiment d'insécurité chez les ressortissants chinois du pays», a souligné le diplomate.

    En exhortant les autorités algériennes à prendre toutes les mesures nécessaires pour élucider cette affaire et à assurer convenablement la sécurité des ressortissants chinois, l'ambassadeur a relevé «que ces actes criminels contre des entreprises et des citoyens chinois n'étaient pas seulement préjudiciables pour le développement des relations sino-algériennes, mais nuisaient également à l'image du pays».

    Pour sa part, M. Bensabri, après avoir présenté ses condoléances à son interlocuteur chinois, a affirmé que les services de sécurité algériens ne ménageront aucun effort pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame.

    Le 15 juin, l'agence Xinhuanet annonçait que le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel avait déclaré la veille «que les autorités algériennes suivent l'affaire du meurtre dimanche d'un citoyen chinois à Alger et ont demandé à la police de tout faire pour élucider ce crime et traduire les responsables en justice».

    Libye
    © REUTERS / Zohra Bensemra
    Pour rappel, lors d'un entretien accordé le 28 mai 2018 au site d'information Tout Sur l'Algérie (TSA), l'ambassadeur de Chine à Alger a déclaré que «l'Algérie et la Chine sont unies par un partenariat stratégique global, qui a été fondé en 2004 par les dirigeants des deux pays». «Nos relations bilatérales sont de très haut niveau. Notre amitié remonte aux années 50. Elle n'a pas connu de problème», a-t-il ajouté. Dans le même sens le diplomate a affirmé que «nous avons un partenariat économique très fort qui couvre pratiquement l'ensemble des secteurs».

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    inquiétude, meurtre, Yang Guangyu, Abdelkader Messahel, Algérie, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik