International
URL courte
16996
S'abonner

Le chasseur multirôle russe Su-35 aurait un «moyen secret» lui permettant d’abattre le chasseur américain F-22, selon The National Interest.

Selon The National Interest, le F-22 Raptor américain est l'un des avions de combat les plus avancés au monde. Mais il a plusieurs faiblesses. Ainsi il ne possède pas de capteurs infrarouges, bien que plusieurs de ses rivaux potentiels aient des équipements infrarouges de recherche et de suivi, leur permettant effectivement de scanner les signatures de chaleur des avions ennemis.

En outre, le F-22 n'est pas doté de radars à balayage latéral qui permettent à un aéronef de tirer des missile qui nécessitent des mises à jour à mi-parcours à l'aide du radar de l'avion, tout en continuant à fournir des données de suivi après avoir viré de plus de 90 degrés par rapport à la trajectoire du missile.

Su-57
© Sputnik . Vladimir Astapkovich
Selon le média, ces défauts tiennent au fait que l'US Air Force a plafonné les dépenses à l'avionique à 9 millions de dollars, tandis qu'une des deux équipes des concepteurs en avait demandé 16. C'est pourquoi il a fallu renoncer aux capteurs infrarouges de recherche et de suivi ainsi qu'à certains autres systèmes, les radars à balayage latéral compris.

Bien que les militaires n'aient pas donné d'instructions concrètes sur les systèmes à abandonner, chacune des deux équipes a pris en toute indépendance la décision sur le meilleur rapport qualité-prix.

Et 27 ans plus tard, le principal concurrent du F-22, le Su-35 russe, dispose quant à lui de radars infrarouges et de radars à visée latérale.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Un incident survient entre des blindés russes et américains en Syrie – vidéo
Des Su-24 russes détruisent un char et 6 véhicules blindés des terroristes en Syrie
Tags:
radar, capteur, Su-35, F-22 Raptor, US Air Force
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook