Ecoutez Radio Sputnik
    Al-Tanf, image d'illustration

    Syrie: les USA prépareraient une provocation aux substances chimiques à Al-Tanf

    © AP Photo / Hammurabi's Justice News
    International
    URL courte
    8458
    S'abonner

    Afin de brouiller définitivement Damas et les Kurdes, les services spéciaux américains et Daech* préparent une nouvelle provocation aux armes chimiques, cette fois-ci dans la ville syrienne d’Al-Tanf, affirme le chef du Réseau syrien des droits de l’Homme.

    Les services spéciaux américains préparent une provocation aux armes chimiques à Al-Tanf, en Syrie, et ce dans le but de brûler les derniers ponts existant entre les Kurdes et Damas, a déclaré à Sputnik Ahmad Kazem, chef du Réseau syrien des droits de l'Homme.

    «Actuellement, la préparation d’une provocation similaire à celle qui a eu lieu à Douma est menée par les services spéciaux en coordination avec Daech*. Des Kurdes – femmes et enfants – sont préparés pour cette mise en scène», a-t-il affirmé dans un commentaire à Sputnik.

    Il prévient que le recours réel aux armes chimiques dans le cadre de cette provocation est possible.

    Et de souligner que le risque de provocation était très élevé. «Faire s’affronter les Kurdes et l’armée syrienne et ce pour [provoquer, ndlr] une nouvelle frappe en Syrie devient un objectif», a ajouté l’interlocuteur de l’agence.

    Rappelons que le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, avait déclaré lundi dernier que, selon certaines informations obtenues par le biais de plusieurs canaux, l’Armée syrienne libre, soutenue par les militaires des forces spéciales américaines, préparait une provocation avec l'utilisation d'armes chimiques dans la province de Deir ez-Zor, en Syrie.

    Pour mémoire également, après la provocation aux substances chimiques perpétrée le 4 avril dans la ville syrienne de Douma (Ghouta orientale), les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont mené des frappes de missiles sur des sites syriens et ce sans attendre que l’enquête de l’OIAC soit menée, c’est-à-dire sans disposer d’aucune preuve tangible de la responsabilité de Damas. Dans leurs conclusions, ces pays se sont appuyés sur des vidéos publiées sur des sites et réseaux sociaux loyaux à l’opposition armée.

    * Daech est une organisation terroriste interdite en Syrie

    Tags:
    Kurdes, armes chimiques, provocation, Daech, États-Unis, Al-Tanf, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik