International
URL courte
23740
S'abonner

Le conflit entre Angela Merkel et son ministre de l’Intérieur sur la question migratoire peut se traduire par le changement de la situation politique en Allemagne, estime un député du Bundestag. Selon lui, cela pourrait notamment passer par «un nouveau chancelier».

La chancelière allemande peut être démise de ses fonctions d'ici la semaine prochaine si elle ne présente pas de plan de résolution de la crise migratoire, affirme Kai Whittaker, député de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne dirigée par Angela Merkel. Cette déclaration a été faite sur fond de conflit entre la chancelière et le ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer qui se prononce contre sa politique migratoire dite de la porte ouverte.

«Cela peut réduire son [Angela Merkel, ndlr] autorité et celle de Horst Seehofer et il est possible que d'ici la fin de la semaine prochaine nous ayons une nouvelle situation», a déclaré M.Whittaker qui a précisé que cela pouvait signifier «un nouveau chancelier».

Ces derniers temps, les tensions entre la CDU et la CSU (l'Union chrétienne-sociale en Bavière), qui font partie du gouvernement de coalition, sont montées d'un cran à cause des différends au sujet de l'immigration.

Horst Seehofer, président de la CSU, devait présenter le 12 juin sa stratégie visant à la résolution du problème migratoire en Allemagne. Mais il ne l'a pas fait à cause de différends avec Angela Merkel. Selon les médias, le plan du ministre allemand de l'Intérieur prévoit la possibilité d'interdire aux réfugiés n'ayant pas de carte d'identité ainsi qu'à ceux qui se sont déjà vus refuser le droit d'asile en Allemagne de se rendre dans le pays.

Les députés bavarois insistent pour ce que de nouvelles règles soient introduises sans coordination avec les autres membres de l'UE. Angela Merkel s'est prononcée contre des mesures unilatérales, en demandant à M.Seehofer d'attendre le sommet de l'UE qui aura lieu à Bruxelles les 28 et 29 juin. Les discussions du 12 juin entre la chancelière allemande et son ministre de l'Intérieur qui ont duré plus de deux heures n'ont pas donné de résultats.

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
La Haute autorité de santé recommande un groupe prioritaire à vacciner
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Tags:
crise migratoire, Union chrétienne-sociale (CSU) d'Allemagne, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Bundestag, Horst Seehofer, Angela Merkel, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook