Ecoutez Radio Sputnik
    Sajid Javid

    Lorsque la victime d’un vol à Londres est un futur ministre de l’Intérieur en personne

    © REUTERS / Danish Siddiqui
    International
    URL courte
    3141

    Avouez que se faire détrousser n’est jamais agréable. Cela l’est encore moins si la sécurité dans le pays où le délit a eu lieu dépend aujourd’hui de vous. Le ministre britannique de l’Intérieur Sajid Javid s’est confié sur l’expérience qui a été la sienne il y a quelques mois à Londres et s’engage à partir en guerre contre les crimes de rue.

    «Ça s’est passé en un instant. Je suis sorti de la gare d’Euston [à Londres, ndlr] et ai pris mon téléphone pour appeler un taxi. Il était tout neuf. Tout s’est terminé avant que je ne comprenne ce qui s’était passé. Ils se sont simplement approchés, l’ont saisi et pris la fuite». Nul ne sait combien de plaintes similaires sont quotidiennement déposées à la police britannique. Ce témoignage n’est point celui d’un malheureux citoyen lambda, mais bien celui de Sajid Javid qui occupe aujourd’hui le poste de ministre de l’Intérieur du pays. 

    Dans un entretien accordé au tabloïde The Sun, il s’est enfin exprimé sur l’expérience peu enviable qu’il a vécue il y a quelques mois, avant d’être promu à la tête du Home Office. 

    «J'étais en colère et contrarié, mais j’ai eu la chance de ne pas avoir été poignardé ou battu comme beaucoup d'autres victimes qui sont les proies de ces criminels vicieux», a-t-il indiqué. 

    Après cette expérience fâcheuse, il affirme vouloir partir en guerre contre les attaques au couteau et réviser la loi interdisant à la police de poursuivre des délinquants à moto si ces derniers ne portent pas de casque. 

    «Si un crime est commis et que la police veut poursuivre les suspects, elle doit avoir une marge de manœuvre plus large», a-t-il encore dit.  

    Lire aussi:

    Un policier affecté à la garde d'une ambassade européenne à Moscou blessé au couteau
    7 morts, 48 blessés: ce que l’on sait au lendemain des attaques de Londres
    Forte hausse des crimes racistes au Royaume-Uni, conséquence du Brexit?
    Tags:
    crimes, vol, Bureau de l'Intérieur britannique (Home Office), Sajid Javid, Londres, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik