International
URL courte
1130
S'abonner

Le dirigeant nord-coréen est arrivé mardi dans la capitale chinoise pour y rencontrer Xi Jinping lors d'une visite de deux jours. Aucun détail sur le programme de la visite n'a cependant pas été fourni.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un est arrivé mardi à Pékin pour une visite de deux jours, une semaine après son sommet historique avec Donald Trump, relatent les médias.

«Kim Jong Un visite la Chine du 19 au 20 juin», a annoncé l'agence de presse Chine nouvelle dans une dépêche sans fournir de détails sur son programme.

Auparavant, la chaîne de télévision NHK avait fait savoir qu'un cargo nord-coréen avait transporté à Pékin des voitures qui laissaient penser à une prochaine visite d'un haut fonctionnaire. L'Il-76 aurait été le même que celui utilisé lors de la visite de M. Kim à Singapour pour sa rencontre avec Donald Trump, selon le site Flightradar24.

En outre, une heure plus tard, un avion de ligne An-148 nord-coréen a atterri à Pékin. Encore une heure après, un avion de ligne Il-62 est arrivé dans le même aéroport. C'est le modèle d'habitude utilisé par Kim Jong-un.

​Un cortège de plusieurs voitures, dont l'une pourrait bien transporter le dirigeant nord-coréen, s'est ensuite rendu à l'hôtel pékinois qui héberge d'habitude les invités de marque. Une dizaine de bus et une ambulance accompagnaient le cortège.

Il est prévu que Kim Jong-un rencontrera le Président chinois Xi Jinping pour parler notamment du récent sommet américano-nord-coréen qui a eu lieu le 12 juin. L'entretien devrait avoir lieu les 19 et 20 juin.

Le dirigeant nord-coréen a effectué une visite non officielle en Chine du 25 au 28 mars dernier. C'était son premier voyage à l'étranger depuis son arrivée au pouvoir en 2011, mais il n'a pas été couvert jusqu'à sa fin. Sa deuxième visite en Chine a eu lieu les 7 et 8 mai.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
Tags:
Xi Jinping, Kim Jong-un, Corée du Nord, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook