International
URL courte
0 113
S'abonner

L’aviation de la coalition arabe a porté des dizaines de frappes contre l'aéroport yéménite d'Hodeïda, détruisant complétement son infrastructure et permettant aux combattants progouvernementaux d’entrer à l’intérieur.

Les forces de la coalition arabe engagées dans le conflit au Yémen sont entrées mardi dans l'enceinte principale de l'aéroport d'Hodeïda, au septième jour d'une offensive contre les rebelles Houthis, qui contrôlent cette ville stratégique de la mer Rouge depuis 2014, rapporte Reuters.

Dans la matinée, des combats intenses ont éclaté autour de l'aéroport, des dizaines de frappes aériennes visant le site.

La coalition conduite par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis en soutien aux forces pro-gouvernementales yéménites a lancé mercredi dernier une offensive pour reprendre la ville portuaire d'Hodeïda, sur la mer Rouge, tenue par les Houthis, des rebelles pro-iraniens.

Hodeïda est le principal port du Yémen, le seul encore contrôlé par les Houthis.

La prise de l'aéroport serait une avancée importante pour la coalition conduite par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unies, qui dit vouloir chasser rapidement les Houthis de la ville pour éviter une crise humanitaire.

L'offensive perturbe les opérations des groupes humanitaires présents à Hodeïda, point d'entrée de l'aide à destination de la population yéménite.

Selon les Nations unies, 22 millions de Yéménites sont dépendants d'une assistance extérieure, et 8,4 millions sont menacés par la famine.

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
«Lâches», «sans-c***lles»: Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement et se dit «écœurée» par l’état de la France
Le directeur du FBI désigne le pays qui représente «la plus importante menace» pour les USA
À la conquête de Sainte-Sophie: le bras d’honneur d’Erdogan à l’histoire européenne
Tags:
offensive, aéroport, frappe aérienne, coalition arabe, Hodeida, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook