Ecoutez Radio Sputnik
    Armes chimiques

    Syrie: Moscou détient des preuves qui lient les Casques blancs aux terroristes

    © Sputnik . Pavel Lisitsin
    International
    URL courte
    281254

    Moscou détient des informations sur les liens entre les Casques blancs et des terroristes en Syrie, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova. De plus, elle a mis en garde contre de prochaines provocations à l’arme chimique en Syrie, dans lesquelles Damas ferait office de coupable.

    Moscou n'exclut pas de nouvelles provocations d'utilisation d'armes chimiques par le gouvernement syrien, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

    «Après une nouvelle série d'énormes injections financières [américaines pour soutenir l'ONG Casques blancs, ndlr], nous attendons de nouvelles intox sur l'utilisation d'armes chimiques par les autorités syriennes contre des civils», a déclaré la diplomate. «Nous recevons des signaux que de telles provocations sont en train d'être préparées, et nous essayons d'en parler à l'avance, si des informations fiables sont reçues, afin d'empêcher de telles actions.»    

    «Nous avons des informations selon lesquelles les membres des Casques blancs ont des liens étroits avec des groupes terroristes en Syrie, en particulier avec le Front al-Nosra*. Les reportages des journalistes  vraiment indépendants qui visitent la Syrie en témoignent, et il ne s'agit pas seulement de journalistes russes, mais aussi d'occidentaux», a déclaré Mme Zakharova. «Mais, malheureusement, cette information est quasiment absente en Occident car elle ne s'inscrit tout simplement pas dans le cadre (…) du concept "Assad doit partir"».

    Pour mémoire également, après la provocation aux substances chimiques perpétrée le 4 avril dans la ville syrienne de Douma (Ghouta orientale), les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont mené des frappes de missiles sur des sites syriens et ce sans attendre que l'enquête de l'OIAC soit menée, c'est-à-dire sans disposer d'aucune preuve tangible de la responsabilité de Damas. Dans leurs conclusions, ces pays se sont appuyés sur des vidéos publiées sur des sites et réseaux sociaux loyaux à l'opposition armée.   

    *Organisation interdite en Russie  

    Lire aussi:

    La Défense russe dit avoir des preuves de l’implication UK dans la provocation à Douma
    Londres réagit aux déclarations de Moscou sur l’implication UK dans la provocation à Douma
    Frapper avant d’attendre les conclusions de l’OIAC. Les USA et leurs alliés ont-ils peur?
    Tags:
    terrorisme, Casques blancs syriens, Maria Zakharova, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik