Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe des Affaires étrangères

    Moscou: les USA doivent cesser de déformer les faits sur le Donbass et de protéger Kiev

    © Sputnik . Viktor Tolochko
    International
    URL courte
    12595

    Les USA doivent cesser d'altérer les faits sur le Donbass et de protéger Kiev, a annoncé ce mercredi le ministère russe des Affaires étrangères.

    Moscou exhorte les États-Unis à arrêter d'altérer les faits concernant le Donbass et de protéger Kiev pour l'inciter à appliquer les accords de Minsk, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    «Il est temps de cesser de déformer les faits et de blanchir Kiev pour l'encourager à appliquer les accords de Minsk, plus précisément à cesser les tirs dans le Donbass, à lever le siège de la région et à lui accorder un statut constitutionnel spécial dans la composition de l'Ukraine. Nous sommes certains que Washington possède les moyens d'influencer Kiev», a indiqué la porte-parole du ministère, Maria Zakharova.

    RQ-4 Global Hawk
    © AP Photo / Northrop Grumman via U.S. Navy, Erik Hildebrandt
    Elle a commenté la déclaration de Heather Nauert, la porte-parole du département d'État, qui a accusé la Russie d'intimider les membres de la Mission spéciale d'observation (MSO) de l'OSCE dans le Donbass.

    «Nous exhortons nos partenaires américains à considérer de manière plus responsable et plus professionnelle les déclarations publiques même si celles-ci sont faites sur Twitter», a souligné Maria Zakharova.

    Et d'ajouter:

    «De telles déclarations irresponsables ne sont qu'une nouvelle tentative d'embrouiller l'opinion publique, de présenter la Russie comme partie au conflit, ce qu'elle n'est pas, ainsi que de blanchir Kiev qui torpille la réalisation de ses engagements dans le cadre des accords de Minsk.»

    Heather Nauert a recopié samedi dernier sur sa page officielle dans Twitter un compte rendu de la MSO indiquant que six observateurs à bord de deux blindés s'étaient heurtés le 14 juin à des tirs de semonce non loin de la localité de Pikouza, à 23 km de Marioupol. D'après les observateurs, ils étaient descendus de leurs blindés pour examiner des traces laissées par un véhicule quand ils ont entendu des coups de feu et ont vu, à une cinquantaine de mètres, deux hommes armés dont l'un tirait en l'air.

    Depuis avril 2014, l'Ukraine est en proie à un conflit armé qui oppose Kiev aux républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Selon l'Onu, les hostilités ont déjà fait plus de 10 000 morts. Le règlement de la crise fait l'objet de rencontres tenues dans le cadre du Groupe de contact de Minsk.

    Lire aussi:

    «Seule l’Ukraine peut arrêter la guerre civile en respectant les accord de Minsk»
    L'application des accords de Minsk n'est pas une obligation unilatérale de Moscou
    Moscou accuse Kiev de saper à nouveau l’application des accords de Minsk
    Tags:
    véhicules blindés, accords de Minsk, tirs, hostilités, Twitter, Inc, Groupe de contact de MInsk, ONU, OSCE, ministère russe des Affaires étrangères, Heather Nauert, Maria Zakharova, Minsk, Lougansk, Moscou, Kiev, Donbass, Donetsk, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik