International
URL courte
12235
S'abonner

L'ex-mannequin britannique Kimberley Miners a été contactée par un recruteur de Daech*, après avoir remarqué qu'elle utilisait les réseaux sociaux pour attirer l'attention sur la guerre en Syrie. Comme elle a confié à The Sun, les terroristes voulaient l'enrôler «à tout prix».

Kimberley Miners, ex-mannequin topless âgée de 29 ans, originaire de Londres, a affirmé avoir été victime d'un lavage de cerveau de Naweed Hussain, recruteur de Daech*, après que l'organisation terroriste a remarqué qu'elle utilisait les réseaux sociaux pour attirer l'attention sur la guerre en Syrie.

À l'époque, explique la femme à The Sun, elle a commencé à recevoir des messages et des demandes d'amis après avoir partagé des vidéos d'attentats à la bombe pour sensibiliser le public au sujet de ce qui arrivait aux enfants de Syrie. On lui promettait qu'elle allait devenir la prochaine «veuve blanche», en référence à Sally Jones, une femme britannique, qui s'était convertie à l'islam et avait prêté allégeance à l'organisation djihadiste.

Enfin, Kimberley n'a pas résisté à la tentation après avoir fait une fausse couche et rompu avec son fiancé.

«J'étais un trophée de propagande à gagner, la prochaine Sally Jones. Ils me voulaient à tout prix. Je redoute de supposer ce qui serait arrivé. Hussain m'a fait un lavage de cerveau avec attention et flatterie», a-t-elle confié, se rappelant qu'il lui disait: «Si tu viens ici, tu seras ma femme».

Cependant, l'ex-mannequin, qui devait se rendre en Syrie par la Turquie, a été arrêtée par la police antiterroriste. Après son arrestation, la femme a découvert que Hussain préparait d'autres femmes britanniques en tant que djihadistes — il y a près de deux semaines, l'une d'entre elles, Safaa Boular, a été reconnue coupable d'avoir planifié un attentat terroriste au Royaume-Uni.

«J'aurais très bien pu être à la place de Safaa Boular. J'ai eu la chance d'avoir été arrêtée quand je ne l'étais pas», a-t-elle souligné.

L'ex-modèle, connue pour avoir posé seins nus pour la Page3 de The Sun, a été arrêtée le 7 octobre 2016 sur des soupçons de liens avec les terroristes de Daech*. Les organes judiciaires britanniques ont accusé l'ancienne mannequin, qui s'était convertie à l'islam il y a près d'un an, d'avoir créé plusieurs comptes sur le réseau social Facebook. Selon la justice, elle a communiqué avec les islamistes et a publié une vidéo de propagande des terroristes où l'un d'entre eux apprenait à deux enfants armés à faire le djihad.

Avant son arrestation, elle a déclaré que les comptes sur Facebook ne lui appartenaient pas.

Par la suite, la police lui a annoncé qu'elle ne ferait pas face à d'autres poursuites après 15 mois de liberté provisoire.

*Organisation terroriste interdite en Russie.

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Tags:
allégeance, interpellation, mannequins, recrutement, terrorisme, djihadisme, Daech, Kimberley Miners, Royaume-Uni, Londres, Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook