International
URL courte
160
S'abonner

Le ministère tunisien de la Défense a annoncé que le caporal ayant aidé dans sa fuite le «cerveau» d'une opération de migration clandestine, connue comme le drame de Kerkennah, serait traduit devant le conseil de discipline et ferait l'objet de poursuites judiciaires, indique Tunisie numérique.

Le ministère tunisien de la Défense a dénoncé le comportement d'un caporal qui a tenté d'aider à fuir le «cerveau» d'une opération de migration clandestine connue comme le drame de Kerkennah. Cité par le média Tunisie numérique, il a précisé que l'homme avait violé les lois et la discipline militaire.

Dans un communiqué publié vendredi, le ministère a indiqué que ce militaire n'honorait pas l'armée même si cet acte avait été commis en dehors de son travail au sein des forces armées.

Il a ajouté qu'aucune tolérance ne serait accordée à l'égard de ce comportement violant les règles de l'armée. Le caporal sera traduit devant le conseil de discipline et fera l'objet de poursuites judiciaires.

Le principal organisateur du voyage des migrants clandestins a été arrêté jeudi à l'entrée de la ville de Sfax dans une voiture appartenant à un caporal de l'armée en provenance de Kerkennah, où il était en congé.

La traversée de migrants clandestins a conduit, suite au naufrage de leur embarcation de fortune début juin, à l'évènement connu comme le drame de Kerkennah qui a fait plus de 85 morts.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Tags:
action en justice, naufrage, migrants, Sfax, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook