International
URL courte
12118
S'abonner

Ayant publié une carte sur laquelle la péninsule criméenne n'appartenait ni à la Russie ni à l'Ukraine, Bloomberg a dû faire face à l’ire de Kiev. Après les demandes de l’ambassade d’Ukraine aux États-Unis, l’agence a cédé et effacé la carte où apparaissait une Crimée «neutre».

Kiev, qui revendique toujours la Crimée, est parvenu à faire pression sur Bloomberg: l'ambassade d'Ukraine aux États-Unis a exhorté l'agence à supprimer une carte représentant une «Crimée neutre», sur laquelle la péninsule n'appartenait ni à la Russie ni à l'Ukraine.

L'agence a cédé et a supprimé la carte controversée.

Par cette carte avec une Crimée neutre, Bloomberg illustrait un article consacré à l'économie des pays émergents où des élections se tiendront prochainement. Sur la carte, l'Ukraine est représentée en jaune (un pays en attente d'élections) et la Russie en gris foncé (un pays où des élections se sont tenues récemment). Quant à la Crimée, elle a une coloration gris clair. L'agence semble ainsi dire que la Crimée n'est peut-être pas encore russe puisqu'elle a une teinte plus claire, mais n'est sûrement pas ukrainienne, la couleur étant totalement différente.

Quant à Donald Trump, il n'a plus de doutes sur le sujet. Le 14 juin, le portail BuzzFeed News a annoncé, en se référant à ses sources diplomatiques, que le Président américain aurait dit aux dirigeants du G7 que la Crimée était russe parce que tous ses habitants parlaient russe.

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014. Lors du scrutin, 96,77% des votants de Crimée et 95,6% des habitants de Sébastopol se sont prononcés en faveur de la réunification avec la Russie.

Lire aussi:

Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Tags:
carte, Bloomberg, Crimée, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook