International
URL courte
82112
S'abonner

Le 22 juin, la porte-parole du Président américain Sarah Sanders et sa famille ont été priées de quitter un restaurant de la ville de Lexington, en Virginie. L’incident a eu lieu alors que se font entendre les nombreuses protestations suscitées par la politique migratoire de Donald Trump.

Le restaurant Red Hen, établissement situé dans la ville américaine de Lexington, a refusé de servir la porte-parole de Donald Trump, Sarah Sanders, et sa famille.

«Hier soir, la propriétaire du Red Hen à Lexington, en Virginie, m'a demandé de partir parce que je travaillais pour Donald Trump. Et je suis sortie poliment. Ses actions la caractérisent plus que moi. J'essaie toujours de traiter les gens avec respect, y compris ceux avec qui je ne suis pas d'accord», a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Un serveur du restaurant a fait savoir au portail TMZ, qu'il n'avait servi Mme Sanders que deux minutes.

«La propriétaire l'a mise à la porte avec sept membres de sa famille», a ajouté le serveur.

L'incident s'est déroulé alors que déferle une vague de critiques suscitées par la politique de «tolérance zéro» contre l'immigration clandestine menée par l'administration Trump. Selon les autorités américaines, les arrestations systématiques d'illégaux à la frontière avec le Mexique ont conduit, depuis la mi-avril, à séparer 2.342 enfants de leurs parents.

Le 19 juin, sous la pression des opposants à la politique migratoire américaine, Kirstjen Nielsen, secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis, a également dû sortir d'un restaurant mexicain de Washington.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
La police biélorusse ouvre le feu, avec des fusils à pompe, sur des personnes criant depuis leurs balcons
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
famille, porte-parole, président, protestations, migration, restaurant, Sarah Huckabee Sanders, Donald Trump, Washington, Mexique, Virginie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook