International
URL courte
1124
S'abonner

Theresa May risque de perdre son poste si elle n’alloue pas 20 milliards de livres sterling supplémentaires sur dix ans pour le financement des dépenses militaires. Son secrétaire à la Défense est déjà en train de constituer une coalition contre elle.

Le secrétaire d'État britannique à la Défense Gavin Williamson menace d'entreprendre des actions pour démettre Theresa May si elle n'approuve pas une allocation supplémentaire de 20 milliards de livres sterling à des fins militaires pour les 10 ans à venir, informe The Daily Mail. Selon lui, le pays aura besoin après le Brexit de ces moyens pour rester «dans la cour des grands».

«Je l'ai faite et je peux la briser», a-t-il lancé.

En effet, le ministre britannique qui s'est assuré du soutien de nombreux hommes politiques britanniques, dont celui du président du comité de la défense de la Chambre des communes, a la possibilité de bloquer le projet du budget proposé par le cabinet de Theresa May. Si les parlementaires britanniques s'y opposent, la Première ministre devra également faire face à une motion de censure.

Le différend décrit par un allié de M. Williamson comme «un combat de chiens au sein du gouvernement» a éclaté après que la Première ministre britannique a annoncé une dotation complémentaire de 20 milliards de livres sterling par an pour le National Health Service (NHS).

Lire aussi:

Sarkozy placé sous bracelet électronique? L’ex-Président rattrapé par son vieux tweet
Des policiers ouvrent le feu sur un chauffard de 16 ans à Bordeaux, il est dans un état grave
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
«Je cherchais presque à me faire contrôler»: une journaliste passe la frontière allemande en Moselle
Tags:
projet de budget, dépenses militaires, budget militaire, Chambre des communes (Royaume-Uni), National Health Service, Gavin Williamson, Theresa May, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook