Ecoutez Radio Sputnik
    Ex-ambassadeur US en Russie: Trump aurait voulu «plaire» à Poutine

    Ex-ambassadeur US en Russie: Trump aurait voulu «plaire» à Poutine

    © REUTERS / Steffen Kugler
    International
    URL courte
    437

    Les relations entre la Russie et les États-Unis sont actuellement très compliquées et une éventuelle rencontre en juillet prochain entre les Présidents de ces deux pays pourrait être l’occasion de voir si cette situation pourrait s’améliorer, a estimé dans un entretien accordé à Sputnik Thomas Pickering, ancien ambassadeur américain en Russie.

    Lors du G7, Donald Trump a suggéré un possible retour de la Russie au G8, mais Moscou n'y a pas réagi avec beaucoup d'enthousiasme, en déclarant que d'autres formats l'intéressaient davantage.

    «Je pense que si M.Trump sent qu'il peut faire quelque chose pour plaire à un négociateur potentiellement difficile, il le fera. Et je pense que c'était justement le cas. À mon avis cependant, il a évalué de façon tout à fait erronée la situation», a déclaré à Sputnik Thomas Pickering, par le passé également sous-secrétaire d'État pour les questions politiques et délégué permanent des États-Unis auprès des Nations unies.

    Et d'ajouter que lors du G7, cela avait irrité tout le monde.

    «Cela n'a pas suscité de réaction positive dans l'opinion américaine, alors que la Russie y a réagi elle aussi de façon plutôt négative. Tout cela montre que la politique extérieure figure parmi les plus gros problèmes de Trump. Il est incapable d'apprendre l'histoire qu'il semble même ignorer complètement. Comme résultat, il lui arrive de temps en temps de tomber dans des pièges et de se heurter à des écueils, dont il ne soupçonne pas l'existence», a expliqué M.Pickering.

    Interrogé sur le résultat qu'attendait le Président américain Donald Trump d'une éventuelle rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine, l'interlocuteur de Sputnik a rappelé que le locataire de la Maison-Blanche était extrêmement imprévisible.

    Ces derniers temps, le Président américain a à plusieurs reprises évoqué la question de l'organisation d'un sommet bilatéral. Auparavant, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait commenté la possibilité d'une rencontre entre Vladimir Poutine et Donald Trump, précisant toutefois qu'il n'y avait eu «aucun contact substantiel à ce sujet».

    Lire aussi:

    Trump explique pourquoi il faut réintégrer la Russie et revenir au G8
    Sommet Trump-Poutine: qui met des bâtons dans les roues?
    Donald Trump évoque la date de son prochain sommet avec Poutine
    Tags:
    histoire, piège, politique étrangère, président, présidence américaine, Kremlin, G8, G7, Sputnik, ONU, Dmitri Peskov, Thomas Pickering, Donald Trump, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik