Ecoutez Radio Sputnik
    BTR-80

    Ce blindé russe amélioré par l’armée algérienne a participé aux manœuvres Sakhr-2018

    © Sputnik . Vitaliy Ankov
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    7324

    Lors des manœuvres à balles réelles Sakhr-2018 le 26 juin à Oran, l’Armée nationale populaire algérienne (ANP) a fait participer le véhicule russe de transport BTR-80 que ses industries ont modernisé. La version améliorée de ce blindé dispose désormais d’une caméra de vision nocturne et de deux missiles type Kornet.

    L'Armée nationale populaire algérienne (ANP) continue son entreprise de modernisation de ses équipements par ses propres industries. Lors des manœuvres militaires à balles réelles Sakhr-2018, ou Rocher-2018, qui se sont déroulées le 26 juin dans la deuxième région militaire à Oran, l'ANP a fait participer le blindé russe BTR-80 qu'elle a amélioré. L'exercice a été exécuté par la 36e brigade d'infanterie motorisée sous la supervision du général de Corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, chef de l'état-major de l'armée algérienne et vice-ministre de la Défense nationale.

    Le BTR-80 est un véhicule de transport de troupes à 8 roues motrices. Il peut transporter 3 membres d'équipage et 7 fantassins.

    «La transformation a concerné la tourelle qui a été redessinée et sur laquelle on a adjoint un système électro-optique, pour la vision de jour et de nuit, un dispositif de visée et deux tubes de missiles Kornet», a annoncé le site d'information militaire Menadefense dans son édition du 26 juin. Toute fois «le BTR-80 garde son canon principal de 14.5 mm KPVT», a-t-il ajouté.

    Selon le média, le travail de modernisation a été accompli par l'Établissement de rénovation des matériels aéronautiques (ERMA) de l'ANP, qui se situe dans la ville de Dar el-Beïda, dans la banlieue d'Alger. S'occupant de la rénovation et de la modernisation du parc des blindés à roues de l'armée algérienne, «l'ERMA avait déjà conçu et produit en série une tourelle avec quatre tubes de missiles Kornet pour les BTR-60, dont les premiers exemplaires sont entrés en service en 2016», selon la même source.

    En détaillant en quoi consiste la modernisation du BTR-80, le journal a rapporté que le bloc optronique installé sur la nouvelle tourelle «se compose d'une caméra thermique JIM-LR de Sagem». «La JIM-LR permet la détection d'un piéton à plus de 5,3 km et son identification à 950 mètres de distance. Un véhicule peut être détecté à plus de 8 km. Elle dispose également d'un télémètre laser intégré. L'image recueillie est projetée sur l'écran du tireur et sur celui du commandant de bord du blindé», a-t-il souligné.

    Cependant, Menadefense a relevé quelques insuffisances que l'ERMA devrait encore, à son sens, améliorer. Il n'y a pas de «vitre blindée pour protéger les appareils optiques, ni même de cache blindé pour la protection du système», a souligné le site, en ajoutant que «de plus, la caméra ne semble pas gyrostabilisée». «Il est donc peu probable qu'elle puisse être utilisée en mouvement», a-t-il conclu.

    L'ANP a aussi réussi la modernisation du véhicule d'artillerie russe ZSU-23-4 Chilka utilisé par ses forces terrestres depuis 1960. Ce blindé est aussi apparu dans les manœuvres citées ci-dessus.

    ​Dans son édition du 30 mars 2018, le journal russe Rossiïskaïa Gazeta a écrit que non seulement l'ANP continuait à exploiter plus de deux cents de ces blindés, mais qu'elle les avait remis en état et modernisés en les dotant, selon des sources algériennes citées par le journal, du système de missile sol-air modernisé Igla.

    Selon le quotidien russe, citant des experts, les canons de ce véhicule peuvent désormais atteindre une cible située à une distance de 5.000 mètres ou à une hauteur de 2.500 mètres, contre respectivement 3.500 et 1.500 initialement.

    Le développement du complexe militaro-industriel est un impératif catégorique pour l'armée algérienne qui souhaite parvenir à l'autosuffisance en fabriquant elle-même ses matériels, ce qui contribuera au renforcement du secteur secondaire du pays. C'est ce qu'a annoncé le 24 avril le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre algérien de la Défense, selon un communiqué du ministère de la Défense cité par l'Algérie Presse Service.

    «Étant donné que le principe d'autonomie [est] une spécificité algérienne par excellence, nous avons accordé, dans l'Armée nationale populaire (ANP), une extrême attention au domaine des fabrications militaires», a annoncé le général. «J'affirme aujourd'hui que nous sommes déterminés, avec l'aide de Dieu, à aller de l'avant pour promouvoir davantage les fondements solides de cette industrie prometteuse», a-t-il ajouté.

    Lire aussi:

    L’armée algérienne répond aux manœuvres USA-Maroc par «Déluge 2018»
    L’armée algérienne a testé le Pantsir-SM russe lors des manœuvres Sakhr-2018 (vidéo)
    L’armée algérienne serait désormais apte à parer «à toute menace»
    Tags:
    amélioration, modernisation, exercices militaires, BTR-80, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Ahmed Gaïd Salah, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik