Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux des pays-membres de l'UE

    Paris courbe l’échine et accepte de parler de l’adhésion de l’Albanie et de la Macédoine

    © REUTERS / Yves Herman
    International
    URL courte
    23133

    Les ministres des Affaires européennes des pays membres de l’UE se sont entendus mardi pour entamer les négociations sur l’adhésion de l’Albanie et de la Macédoine à l’UE en juin 2019. Cette décision a été prise après une longue discussion et malgré les réticences de la France.

    Les ministres français et néerlandais chargés des affaires européennes ont finalement appouvé mardi l'ouverture des négociations sur l'adhésion de la Macédoine et de l'Albanie à l'UE qui vise à «stabiliser les Balkans occidentaux» après une discussion de plus de 10 heures, informe l'AFP. Cette question était inscrite dans l'agenda de la réunion des ministres des Affaires européennes des pays membres de l'UE qui s'est tenue mardi à Luxembourg.

    Cette décision est toutefois assortie de nombreuses conditions sur la poursuite des réformes, a annoncé la présidence bulgare de l'UE.

    Auparavant, Paris avait déclaré que l'UE avait besoin de reformer ses institutions avant d'accueillir de nouveaux membres. Néanmoins, cette position n'a été soutenue que par les Pays-Bas. Les autres membres de l'UE, Allemagne en tête, se sont prononcés pour l'ouverture des négociations.

    «Le gouvernement allemand est prêt à soutenir l'Albanie et l'ex-République yougoslave de Macédoine sur leur chemin vers l'UE […] Nous sommes prêts à donner le feu vert. J'encouragerais nos amis aux Pays-Bas et en France à nous rejoindre», a déclaré Michael Roth, ministre adjoint allemand en charge des Affaires européennes.

    Les négociations d'adhésion pourront commencer en juin 2019, après les élections européennes, si les deux candidats continuent à enregistrer des progrès sur les réformes réclamées par l'UE, notamment dans la lutte contre le crime organisé et la corruption pour l'Albanie.

    Lire aussi:

    L'UE compte s'élargir vers les Balkans à partir de 2025
    La Bulgarie commence sa présidence de l'UE, à quoi doit-on s’attendre?
    Erdogan: la Turquie prête à aider l’UE, mais peut s’en passer
    Tags:
    adhésion, Union européenne (UE), Albanie, Luxembourg, Pays-Bas, Macédoine, France, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik