Ecoutez Radio Sputnik
    Quelle sera la stratégie turque en matière de politique extérieure après les élections?

    Quelle sera la stratégie turque en matière de politique extérieure après les élections?

    © AP Photo / Ali Unal
    International
    URL courte
    480

    Recep Tayyip Erdogan a été réélu le 24 juin dès le premier tour Président de la Turquie pour un nouveau mandat de cinq ans, et le Parti de la justice et du développement (AKP) a obtenu la majorité au parlement. Sputnik a demandé à un député du parti au pouvoir son avis sur la future politique étrangère d’Ankara.

    La Turquie poursuivra sa politique à plusieurs vecteurs sur la scène internationale pour garantir l'exercice de ses intérêts nationaux et assurer la stabilité, la coopération et la sécurité dans la région, a déclaré à Sputnik Berat Conkar, député du Parti de la justice et du développement.

    «Nous serons fermes dans nos actions. Si des actes inamicaux sont entrepris à l'égard de la Turquie, celle-ci y ripostera en conséquence. D'autre part, si on nous traite en alliés, nous sommes ouverts à la coopération et à l'action commune avec tous les pays, y compris avec les États-Unis», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter qu'il y avait dans les relations bilatérales turco-américaines tant des points positifs, dont la coopération sur Manbij, notamment dans la lutte contre le terrorisme, contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK)/Unités de protection du peuple (YPG), que des points négatifs.

    «La position adoptée par le Congrès américain concernant notre accord d'achat de S-400 à la Russie se répercute évidemment de façon négative sur nos relations avec Washington», a relevé M.Conkar qui est également coprésident du Forum turco-russe de l'opinion.

    Quant aux perspectives des relations entre la Turquie et la Russie, le parlementaire a insisté sur l'efficacité de cette coopération bilatérale.

    «Nos relations reposent sur la confiance mutuelle et […] peuvent servir d'exemple à bien des États», a-t-il souligné.

    L'interlocuteur de Sputnik a aussi évoqué l'actuelle tension entre la Turquie et l'Union européenne.

    «L'UE devrait renoncer à ses préjugés concernant l'État turc et commencer enfin à développer les relations politiques avec Ankara sur une base plus saine. […] Tout pays qui coopère avec la Turquie ne fera qu'y gagner au final», a conclu l'homme politique.

    Lire aussi:

    «La coopération turco-russe en matière de défense préoccupe le plus les USA»
    Force frontalière des USA en Syrie: une éventuelle réponse d’Ankara, Moscou et Téhéran
    Achat de S-400 par Ankara: «des sanctions US seraient un pas erroné et irréfléchi»
    Tags:
    coopération, relations bilatérales, tensions, politique, stratégie, président, partis politiques, élection présidentielle, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Parti de la justice et du développement (AKP) turc, Ahmet Berat Conkar, Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Russie, Ankara, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik