International
URL courte
5210
S'abonner

Un nouveau chapitre dans la saga des peines capitales appliquées en Corée du Nord. Cette fois-ci, la presse fait état de l’exécution par balles d’un officier reconnu coupable d’abus de pouvoir et dont les actes ont enragé Kim Jong-un en personne.

Le général-lieutenant nord-coréen Hyon Ju-song a été exécuté par 90 balles dans une académie militaire de Pyongyang et ce sur ordre du dirigeant Kim Jong-un, relate le tabloïde The Daily Mail.

Une telle mesure a été décidée après que cet officier a été reconnu coupable d’«abus de pouvoir», «complicité avec l’ennemi» et «activité antiparti», précise l’édition.

Se référant au NK Daily, le journal précise que l’abus de pouvoir en question résidait dans le fait que Hyon Ju-song a ordonné d’envoyer aux militaires de la base de lancement de Sohae une tonne supplémentaire de combustible, 580 kg de riz et 750 kg de maïs, informe le journal.

Et d’assurer que cette nouvelle a affolé le dirigeant nord-coréen qui aurait qualifié son geste d’«empoisonnement idéologique» et ordonné de l’exécuter.
Il n’est pas rare que la presse relaie des informations sur des exécutions sans pitié perpétrées en Corée du Nord. Tantôt c’est l’oncle de Kim qui a été dévoré vivant par 120 chiens lâchés par son neveu, tantôt son ministre de la Défense a été éliminé au canon antiaérien. Bref, démêler le vrai du faux reste difficile.

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Quelle a été la réaction de l’épouse de Benjamin Griveaux à la publication de ses vidéos X?
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Tags:
exécution, médias, Kim Jong-un, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook