Ecoutez Radio Sputnik
    Хасан Рухани

    Hassan Rohani promet de mettre les États-Unis «à genoux»

    © Sputnik . Aleksey Nikolsky
    International
    URL courte
    22954

    Le chef du gouvernement iranien Hassan Rohani a promis, dans un discours diffusé à la télévision d’État, de mettre les États-Unis à genoux et que ce sera Donald Trump lui-même qui aidera Téhéran à le faire.

    Le Président iranien a refusé de «capituler» devant Washington et de faire des concessions en matière de révision de l'accord nucléaire. Son discours a été diffusé à la télévision d'État.

    «Nous garderons la grandeur historique nationale et, dans cette lutte volontaire, nous mettrons les États-Unis à genoux», a-t-il déclaré.

    Le chef du gouvernement iranien a souligné qu'en la matière, le locataire de la Maison-Blanche aidera Téhéran. Sa politique, d'après Rohani, monte le monde contre les États-Unis.

    «En tenant compte de ce que fait Trump, nous voyons comment le monde est confus, tout le monde y participe. Je crois que Trump fait une très bonne chose, unissant le monde entier et s'isolant lui-même», estime le dirigeant iranien.

    Ce 8 mai, Donald Trump a annoncé que son pays se retirait de l'accord signé en 2015 entre les grandes puissances et l'Iran, qui avait accepté d'abandonner son programme nucléaire en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales.

    Les États-Unis ont ainsi rétabli leurs sanctions visant l'Iran ainsi que les entreprises ayant des liens avec Téhéran qui ont jusqu'à 180 jours pour se retirer de la République islamique.

    Les signataires européens de l'accord de Vienne, officiellement nommé Plan d'action global conjoint, ont promis de faire tout leur possible pour le sauver, malgré le retrait américain, notamment pour préserver les relations commerciales et les investissements pétroliers qui ont repris après son entrée en vigueur.

    Lire aussi:

    «Israël et l'Arabie saoudite sont la source du chaos dans la région»
    Lavrov nomme la raison du retrait des USA de l’accord nucléaire avec l’Iran
    L’Iran a préparé un plan B au cas où les Européens se retireraient de l’accord nucléaire
    Tags:
    Donald Trump, Hassan Rohani, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik