Ecoutez Radio Sputnik
    Données personnelles

    Une fuite inédite de données personnelles découverte aux USA

    © AFP 2018 Thomas Samson
    International
    URL courte
    6173

    Un chercheur en sécurité informatique a de toute évidence révélé la pire fuite de données personnelles dans l'histoire des États-Unis. Plus de 200 millions de personnes auraient été affectées.

    Dans une faille d'une rare ampleur, les données personnelles de près de 230 millions d'Américains et de plus de 100 millions d'entreprises ont été libérées sur internet, relate le site Wired.

    La fuite a été révélée en juin par le chercheur en sécurité informatique Vinny Troia, qui a découvert une base de données appartenant à l'entreprise Exactis spécialisée dans le marketing et l'agrégation de données.

    Selon le chercheur, la base contenait près de deux téraoctets de données concernant «presque tous les citoyens américains», dont les noms, adresses, numéros de téléphone, âge et des informations sur de potentiels centres d'intérêt (statut de fumeur, religion ou possession d'animaux de compagnie), indique Wired.

    Bien que les données en question aient été disponibles publiquement, on ignore pour le moment si elles ont été consultées avant la découverte de la fuite. M.Troia affirme avoir contacté Exactis et le FBI pour les avertir de la faille, après quoi l'entreprise a protégé ses données.

    En septembre dernier, les données personnelles de 143 millions d'Américains avaient été volées chez la société américaine d'évaluation du risque de crédit Equifax. Les pirates ont récupéré leurs adresses mails et physiques, mais également les numéros de permis de conduire, de carte de crédit et de sécurité sociale.

    Lire aussi:

    Les données de 143 millions d'Américains exposées dans le méga-piratage d'Equifax
    Dépendance des pays d'Europe au gaz russe
    Fuite sans précédent aux USA: les données de 200 M d'Américains rendues publiques
    Tags:
    données personnelles, fuite, FBI, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik