Ecoutez Radio Sputnik
    une mosquée

    Une bagarre spectaculaire éclate dans une mosquée en Algérie (vidéos)

    © Flickr/ AwayWeGo210
    International
    URL courte
    616469

    À cause d’un désaccord sur la désignation des membres du comité de gestion de la mosquée de la ville de Tadjena en Algérie, l’imam et quelques fidèles en seraient arrivés aux mains provoquant une bousculade à l’intérieur du lieu de culte, à en juger par des vidéos apparaissant récemment sur le Web.

    La mosquée Omar ibn al-Khattâb (du nom du 2e calife de l'islam) de la ville de Tadjena, située dans la wilaya de Chlef, en Algérie, aurait été le théâtre d'une bagarre entre l'imam et des fidèles suite à un désaccord concernant la désignation des membres du comité chargé de la gestion du lieu de culte. Des vidéos le montrant circulent sur le Net.

    Une première vidéo montre certaines personnes tombées par terre après une bousculade autour de l'imam de la mosquée. Alors qu'une deuxième montre un homme allongé par terre affirmant avoir été assommé par l'imam qui lui a donné un coup de poing au cou.

    Suite à la diffusion des vidéos sur les réseaux sociaux, le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs a désigné une commission d'enquête pour faire toute la lumière sur les circonstances de cet incident. Les résultats de l'enquête ont amené le ministère à mettre le religieux en congé ouvert.

    Pour sa part, le ministre algérien des Affaires religieuses et des Waqfs, Mohamed Aïssa, a défendu l'imam contre les accusations qui ont été portées à son adresse par des personnes l'accusant d'être un perturbateur et un fauteur de troubles. Le responsable a affirmé que les vidéos qu'il a eu à visionner montrent toutes que ce dernier n'a pas quitté son lieu de prière. Le ministre a aussi souligné que le rapport d'enquête n'avait pas relevé de cas d'agression physique, mais seulement des altercations verbales qui se sont suivies par une bousculade causant la chute de plusieurs personnes. Selon lui, les autorités religieuses du pays ont décidé de mettre l'imam en congé ouvert et de l'éloigner de la mosquée afin d'éviter une complication.

    Tout en soulignant que cette situation avait été déclenchée par le fait que certaines personnes essayaient d'avoir des postes à responsabilités dans les associations religieuses pour des raisons inconnues, M.Aïssa a annoncé qu'une rencontre de réconciliation avait eu lieu entre toutes les parties pour résoudre le problème.

    Lire aussi:

    Algérie: un deuxième imam agressé par des «radicaux» dans sa moquée de Skikda
    Ministre algérien: gardien de la foi, l’imam est «un soldat qui doit protéger l’État»
    Alger: le ministre des Affaires religieuses dévoile qui est derrière l’assassinat d’imams
    Tags:
    imam, bagarre, mosquée, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik