Ecoutez Radio Sputnik
    Corée du Nord

    Dénucléarisation en trompe-l’œil: Pyongyang ne renoncera pas à l’arme nucléaire, selon NBC

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    12120

    Les services secrets américains supposent que les autorités nord-coréennes continuent leurs travaux sur les sites nucléaires secrets, en particulier quant à la production du combustible nécessaire aux missiles nucléaires, a annoncé la chaîne de télévision américaine NBC.

    Les agences de renseignement américaines estiment que la Corée du Nord a accru sa production de carburant pour les armes nucléaires dans de nombreux sites secrets au cours de ces derniers mois, a déclaré NBC News.

    Selon le média, les analystes de la CIA ainsi que d'autres services de renseignement pensent que Kim Jong-un essaie d'obtenir le maximum de concession de la part du dirigeant américain. De plus, ils soulignent que les autorités nord-coréennes sont toujours persuadées que les armes nucléaires sont «indispensables à la survie [du régime]» et ne sont pas prêtes à y renoncer.

    «Il n'y a aucune preuve qu'ils réduisent les stocks ou qu'ils ont arrêté la production. […] Il y a des preuves absolument sans équivoque qu'ils essaient de tromper les États-Unis», a affirmé un officiel américain ayant accès aux informations des services de renseignement, cité par la NBC.

    De plus, selon ces mêmes sources, la Corée du Nord aurait au moins un site non déclaré visant à produire du combustible nucléaire, en plus de Yongbyon, son principal site nucléaire.

    «Des travaux sont en cours pour nous tromper sur le nombre de sites, le nombre d'armes, le nombre de missiles», a résumé le représentant du renseignement américain, cité par le média.

    Kim Jong-un et Donald Trump
    © REUTERS / Jonathan Ernst
    Le premier sommet américano-nord-coréen a réuni, le 12 juin à Singapour, Donald Trump et Kim Jong-un. Les deux hommes ont signé un document par lequel Washington s'engage à donner des garanties de sécurité à la Corée du Nord et Pyongyang réaffirme son attachement à une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne».

    En mai dernier, la Corée du Nord a fait exploser Punggye-ri, théâtre de ses six essais nucléaires, en geste de bonne volonté avant le sommet Kim Jong-un — Donald Trump.

    En juin, le dirigeant américain avait annoncé que les autorités nord-coréennes avaient fermé quatre «importants polygones d'essais» et mis fin aux tirs de missiles. Selon M.Trump, la «dénucléarisation totale» de la Corée du Nord a effectivement commencé.

    Lire aussi:

    La Corée du Nord élargirait sa production de missiles balistiques
    Kim Jong-un aurait accepté l'inspection par les USA de son site d'essais nucléaires
    Vent de changement nord-coréen: cinq questions avant de dénucléariser Pyongyang
    Tags:
    missile, dénucléarisation, nucléaire, médias, CIA, Donald Trump, Kim Jong-un, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik