International
URL courte
31565
S'abonner

Donald Trump n’a pas exclu la reconnaissance de la Crimée en tant que partie intégrante de la Russie, selon certains proches collaborateurs du Président.

Interrogé sur la reconnaissance du rattachement de la Crimée à la Russie, Donald Trump n'a pas écarté cette possibilité.

«On va voir», a-t-il répondu à la question de journalistes sur la Crimée.

Le site BuzzFeed News avait précédemment annoncé, en se référant à une source diplomatique, que Donald Trump avait déclaré aux dirigeants du G7 au cours du sommet au Canada que la Crimée appartenait à la Russie.

BuzzFeed News avait fait savoir que le Président américain avait remis en question le soutien accordé à Kiev par les dirigeants du G7, déclarant notamment que «l'Ukraine était un des pays les plus corrompus au monde».

La Maison-Blanche a refusé de commenter ces informations. Le conseiller du Président américain à la sécurité nationale, John Bolton, a déclaré que la position de Washington sur l'appartenance de la Crimée restait invariable.

Donald Trump avait également accusé son prédécesseur Barack Obama du fait que l'Ukraine avait perdu la Crimée. Selon lui, le Président sortant avait «perdu la Crimée» parce que Vladimir Poutine ne le respectait pas.

Avant l'ouverture du sommet du G7 au Canada, le Président américain et le Président du Conseil italien ont souligné la nécessité de faire revenir la Russie dans le club des plus grandes puissances économiques du monde. Cependant, la plupart des participants du sommet G7 se sont exprimés contre cette proposition.

Les hommes politiques occidentaux évoquent le sujet du retour de le Russie dans le format G8 pour promouvoir leur propre image, selon Sergueï Riabkov, le vice-ministre russe des Affaires étrangères. En même temps, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a commenté la déclaration du Président américain en soulignant le fait que la Russie accordait son attention à des formats de rencontres internationales différents de celui du sommet du G7.

Rappelons que le sommet du G7 avait été rebaptisé G8 en 1998, année où la Russie avait été incluse dans ce format. Elle en a été écartée en 2014, après que la Crimée est redevenue russe. Aujourd'hui le G7 («Groupe des sept») comprend l'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni.

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014. Lors du scrutin, 96,77% des votants de Crimée et 95,6% des habitants de Sébastopol se sont prononcés en faveur de la réunification avec la Russie.

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
La plus forte augmentation de cas de Covid-19 en France en 24 h depuis fin avril
Un chauffeur-routier abattu par la police à Montauban après avoir pris la fuite
Tags:
reconnaissance, G7, Donald Trump, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook